Airbus Defence and Space

Aéroport de Salt Lake City, USA

Vu par le nouveau satellite NigeriaSat-2

Voici la première image, publiée par la filiale d’Airbus Defence and Space Surrey Satellite Technology Limited (SSTL), issue du satellite NigeriaSat-2 qui a été lancé avec succès le 17 août 2011 avec son pendant NigeriaSat-X, à bord d’un lanceur Dniepr depuis le cosmodrome de Yasny, dans le sud de la Russie. Ces satellites d’observation de la Terre, fabriqués dans le cadre d’un contrat avec la Nigerian National Space Research and Development Agency (NASRDA), amélioreront sensiblement les capacités africaines de gestion des ressources naturelles, mais aussi des secours en cas de catastrophes naturelles via la DMC (Disaster Monitoring Constellation).

Les deux nouveaux satellites d’observation de la Terre NigeriaSat permettront au Nigeria d’obtenir et d’exploiter des images de très haute qualité dans le cadre d’un large éventail d’applications.

Les deux nouveaux satellites d’observation de la Terre NigeriaSat permettront
au Nigeria d’obtenir et d’exploiter des images de très haute qualité dans le cadre
d’un large éventail d’applications.

NigeriaSat-2, l’un des microsatellites d’observation de la Terre les plus modernes jamais lancés, fournira des images de haute résolution (2,5 mètres), tandis que NigeriaSat-X livrera des images d’une résolution de 22 mètres. Au titre d’un programme de formation et de développement de trois ans, 26 ingénieurs nigérians ont travaillé aux côtés des ingénieurs de SSTL à Guildford au Royaume-Uni, chargés d’assembler le microsatellite jumeau NigeriaSat-X de 100 kg.

Aéroport de Salt Lake City, USA

Photos: © NigeriaSat-X/DMCii

SSTL a bâti sa réputation mondiale dans le domaine des petits satellites grâce au développement de technologies innovantes qui ont permis de réduire le coût de missions spatiales opérationnelles en proposant des applications mondiales concrètes,

Observation de la Terre