Airbus Defence and Space

Télécommunications Actualités

Airbus Defence and Space et la télémédecine en Afrique

L’internet haut débit par satellite va prendre tout son sens

Airbus Defence and Space pilotera un projet de télémédecine en Afrique

SAHELL’Agence Spatiale Européenne (ESA), en coopération avec la Commission Européenne et le Groupe de Travail sur la Télémédecine (Telemedicine Task Force - TTF), a attribué le projet de démonstration SAHEL (« Satellite African e-HEalth vaLidation ») à un consortium dirigé par Airbus Defence and Space. Ce démonstrateur, qui sera installé au Kenya et au Sénégal contribuera à la mise en place d’un futur réseau panafricain de télémédecine. Le projet est prévu sur une durée de 18 mois.

La solution technique qui sera mise en place inclut trois types de services d’e-santé :

  • e-Learning médical : pour assurer une formation continue des professionnels de santé en milieu rural.
  • e-Services cliniques : pour relier des dispensaires et centres de santé à des centres d’excellence médicale, afin d’aider au diagnostic et au traitement des patients.
  • Système informatique de gestion de la santé : pour gérer les dossiers des patients et permettre la collecte de donnés médicales pour le suivi des épidémies (par exemple le sida au Kenya ou le paludisme au Sénégal).

L’internet haut débit par satellite va prendre tout son sens

Deux sites de validation ont été retenus pour le déploiement du projet : des hôpitaux de la région de Tambacounda au Sénégal Oriental, et l’hôpital du district de Kajiado au Kenya. Ce dernier emploie 4 docteurs et 62 infirmières pour une population de 630 000 personnes.

Outre le haut débit proposé, les solutions par satellite ont l’avantage de permettre un déploiement rapide avec une infrastructure de communications très légère (parabole+modem+courant électrique via panneaux solaires ou éoliennes si besoin), et une couverture globale des pays peut être proposée.

De cette façon, la télémédecine par satellite comble deux besoins essentiels des populations africaines : l’assistance médicale décentralisée et la communication.

« L’une des clés du succès de SAHEL est de répondre avec précision aux besoins des utilisateurs africains. Il est donc important de recueillir l’ensemble de leurs exigences afin de bâtir une plate-forme de télémédecine à même d’y répondre » explique Patricia Inigo, responsable du projet chez Airbus Defence and Space.

C’est pourquoi, une vaste enquête d’une durée de six mois destinée à analyser ces besoins sera menée dans les pays concernés d’Afrique sub-saharienne.

Les partenaires SAHEL travailleront conjointement avec des professionnels de la santé, avec des centres d’excellence fournissant le contenu médical adapté aux environnements ciblés, et avec des ONG pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation sur le terrain.

Une analyse économique sera également menée pour garantir la pérennité des services après le projet, et pour travailler sur un déploiement éventuel dans la région sub-saharienne, au-delà des sites pilotes.

Airbus Defence and Space Espagne, chef de file du projet, est responsable de l’intégration ainsi que de la phase de démonstration. Airbus Defence and Space s’est associé à SES ASTRA (Luxembourg) pour la définition du service et la fourniture de l’accès fixe haut débit par satellite, à INDRA (Espagne) pour la fourniture de la plateforme de télémédecine et à l’Université Médicale Virtuelle Francophone UNF3S (France) pour la fourniture du contenu médical de télé-éducation en français. Ces technologies et expertises seront mises à disposition de l’organisation LE KINKELIBA, active dans le domaine de la santé au Sénégal Oriental depuis plus de 15 ans et de l’AMREF (African Medical Research Foundation), dont le siège est au Kenya, et largement reconnue au niveau international pour le développement des services de santé en Afrique.

SatelliteTelecom ServicesTélécommunications