Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space remporte le contrat Sentinel 5 Precursor

Un satellite d’étude de la chimie atmosphérique pour GMES

Un satellite à bas coût d’étude de la chimie atmosphérique destiné à garantir la continuité des données recueillies dans le cadre du programme européen GMES

Airbus Defence and Space s’est vu confier par l’Agence spatiale européenne (ESA) la maîtrise d’œuvre du satellite Sentinel 5 Precursor (S5p), une mission à bas coût de surveillance de la chimie atmosphérique. Ce contrat réaffirme le savoir-faire d’Airbus Defence and Space en matière d’observation de la Terre.

Le satellite S5p, ultra performant, s’inscrit dans le cadre du programme de surveillance globale pour l'environnement et la sécurité GMES, initiative conjointe de la Commission européenne et de l’ESA. GMES entend fournir des produits et services de géo-information basés sur l’utilisation d’imagerie spatiale pour aider les institutions européennes et les autorités publiques dans leurs missions de protection civile, de maîtrise des risques et de sauvegarde de l’environnement.

Nitrogen oxide, October 2011 (© ESA)Avec un lancement prévu début 2015 et une durée de vie nominale de sept ans, S5p garantira la continuité des données scientifiques en attendant l’entrée en phase opérationnelle de l’instrument de Sentinel-5 à la fin de la décennie. Ce dernier devrait être emporté par les satellites MetOp de deuxième génération (MetOp SG).

Ce contrat affirme le savoir-faire d’Airbus Defence and Space en matière d’observation de la Terre.

Communiqué de presse

EnvironnementObservation de la TerreGMESClimat