Airbus Defence and Space

Accès à l'espace Focus

Véhicule de rentrée atmosphérique SHEFEX-II

Concepts aérodynamiques novateurs

Fin juin, le véhicule de rentrée atmosphérique SHEFEX-II a décollé de la base spatiale d’Andøya, au nord de la Norvège. Airbus Defence and Space Allemagne a contribué à plusieurs titres à ce projet.

Lancement de SHEFEX-II, le 22 juin 2012, depuis la base spatiale d’Andøya, en Norvège © DLR

Le démonstrateur technologique SHEFEX-II a été développé par le Centre aéronautique et spatial allemand (DLR) pour tester des concepts aérodynamiques novateurs, ainsi que les matériaux de pointe associés.Le programme SHEFEX a pour objectif le développement d’une  plate-forme d’expérimentation récupérable © DLR

Financé par des fonds de recherche allemands, le programme SHEFEX a pour objectif le développement d’une plate-forme d’expérimentation récupérable (REX - Returnable Experiment Platform). Ce concept de véhicule spatial mis au point par le DLR pourrait dès 2020 opérer à coûts réduits en tant que plate-forme européenne dédiée à la recherche en microgravité, et assurer en toute sécurité le retour des expériences sur Terre.

Le calculateur chargé de réguler l’assiette en actionnant de petits ailerons situés à l’avant du fuselage (plans canard), a été développé et construit par l’établissement brêmois d’Airbus Defence and Space, à partir de composants de la famille de produits e.Cube. Cette dernière comprend un ensemble de produits standardisés conçus pour le marché commercial. Dans le but de permettre leur utilisation dans l’espace, l’équipe d’ingénierie avionique de Brême a dû mettre au point des processus garantissant la fiabilité de ces systèmes composés de produits commerciaux standards, même dans les conditions orbitales les plus rudes. Cette approche a permis au ingénieurs d’Airbus Defence and Space de trouver une solution qui combine au maximum les performances et la rentabilité financière des produits industriels sur étagère avec les exigences élevées de résistance et de fiabilité des composants développés spécifiquement pour des applications spatiales.

L’analyse des signaux radios transmis par SHEFEX-II a montré un comportement nominal complet lors de l’utilisation du système de pilotage e.Cube, confirmant ainsi une nouvelle fois l’adéquation de cette architecture informatique pour un fonctionnement dans l’espace.

On trouvait également à bord quatre expérimentations de protections thermiques, développées par Airbus Defence and Space. Ces systèmes de protections thermiques, réalisés en matériaux métalliques ou céramiques, sont des évolutions du système d’isolation, qui a fait ses preuves lors de la rentrée atmosphérique de SHEFEX-I. Le vol réussi sur SHEFEX-II, durant lequel le revêtement de protection thermique a dû résister à des températures jusqu’à 2 500°C, vient confirmer et valider les résultats acquis au cours d’une série d’essais réalisés avant le vol, dont des tests dans un tunnel à plasma.

Le démonstrateur technologique SHEFEX-II a été développé par le Centre aéronautique et spatial allemand (DLR) pour tester un concept aérodynamique novateur © DLRSHEFEX-II a été testé sur le site Airbus Defence and Space d’Ottobrunn (Munich). Les scientifiques se sont assuré que l’engin pouvait absorber sans dommage les contraintes inhérentes au lancement et au vol. Il a ainsi dû subir jusqu’à 2 000 vibrations par seconde sur table vibrante et deux tours par seconde sur table tournante. Dans les premières secondes qui suivent le décollage, la charge utile est mise à rude épreuve par les vibrations ; le test sur table vibrante vise donc à reproduire cette situation. Airbus Defence and Space réunit sur site toutes les compétences et les bancs d’essai nécessaires. Airbus Defence and Space s’est révélé un partenaire idéal pour conduire ces essais grâce à sa palette de compétences, à la disponibilité de tous les moyens d’essais nécessaires réunis sous un même toit, et à des équipes expérimentées qui se mobilisent pour fournir un service souple, et à un prix concurrentiel.

Grâce de l’étroite et fructueuse collaboration qui existe entre le DLR et Airbus Defence and Space, l’approfondissement de ce partenariat a d’ores et déjà été envisagé dans le cadre du prochain projet : SHEFEX-III.

Photos © DLR

atmosphèreFuséeTechnologieThermal