Airbus Defence and Space

El espacio en nuestra vida cotidiana Actualités

Blog de Baïkonour : MetOp-B lancé

17 septembre : Mise en orbite du satellite de météo fabriqué par Airbus Defence and Space

MetOp-B, le deuxième des trois satellites de météorologie construits par Airbus Defence and Space, a été lancé avec succès le 17 septembre 2012 depuis le Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.


Baïkonour, le 17 septembre 2012 - A 18h28 CEST (22h28, heure locale), le satellite MetOp-B fabriqué par Airbus Defence and Space a été lancé avec succès par une fusée Soyouz, depuis le Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. A peine une heure et neuf minutes après le lancement, l’étage supérieur du lanceur a injecté le satellite sur son orbite cible, à une altitude d’environ 800 kilomètres.

Lancement du satellite de météorologie MetOp-B © Eumetsat

Copyright: EUMETSAT

Plus

14 septembre (Jour J-3)

Aujourd’hui est un jour très spécial, celui du « roulage ». Le lanceur Soyouz, maintenant constitué de son premier étage (avec ses quatre boosters),

Le lanceur Soyouz, maintenant constitué de son premier étage

de son second étage (la partie centrale basse), de son troisième étage et du composite supérieur (qui contient MetOp et le quatrième étage Fregat), a été transporté à l’horizontale, par train, jusqu’au pas de tir.

MetOp-B a été transporté à l’horizontale, par train

Les équipes Airbus Defence and Space de Toulouse et Friedrichshafen sont ravies et croisent maintenant les doigts pour que le tir réussisse au mieux.Arrivé à la tour de lancement, Soyouz est érigé en position verticale et connecté par la liaison ombilicale.

Les équipes Airbus Defence and Space de Toulouse et Friedrichshafen sont ravies et croisent maintenant les doigts pour que le tir réussisse au mieux.

 

13 septembre (Jour J-4)

Aujourd’hui, la coiffe a été enveloppée de façon à protéger le composite supérieur de la chaleur, du froid et de la poussière. Les températures sur le pas de tir peuvent descendre à - 40°c en hiver et monter jusqu’à 50°C en été. De plus les tempêtes de sable sont fréquentes.

Dans le même temps, notre équipe a commencé à remballer ses affaires. Pas moins de trois gigantesques Antonov seront nécessaires pour remmener nos matériels et équipements en Europe, il faut donc tous s’y mettre. Même notre dévoué chef de projet Module Charge Utile, de Friedrichshafen, s’y attaque.

12 septembre (Jour J-5)

Sur le pas de tir, les préparations sur « notre » Soyouz continuent selon le planning prévu. Dans le même temps, le composite supérieur (composé du satellite MetOp et de la coiffe) a été assemblé avec le troisième étage du lanceur. Les fonctions électriques ont été complètement passées en revue. Le composite supérieur et le troisième étage seront connectés au reste du lanceur en position horizontale... et nous nous tenons prêts pour la répétition générale du compte à rebours.

Campagne de lancement MetOp-B

11 Septembre (Jour J-6)

Il s’est passé beaucoup de choses durant le weekend. MetOp et la coiffe, maintenant assemblés, forme désormais le composite supérieur du lanceur. Pour être transporté jusqu’à la salle propre, ce composite a été placé dans un train doté de l’air conditionné et a voyagé vers le site de lancement, où il est bien arrivé ce matin. Malheureusement, nous n’avons pas été autorisés à assister à cette partie des activités. Mais nous en avons profité pour aller visiter la ville, ce qui a été extrêmement intéressant.

Marché Baïkonour

8 septembre (Jour J-9)

Nous touchons au but, à seulement neuf jours du lancement. La coiffe, qui encapsule la charge utile, a été placée sur le satellite et c’est la dernière fois que nous avons pu voir notre « bébé ». Un peu avant, les câbles qui alimentent certains des instruments en hydrogène pure ont été débranchés. Les 13 instruments, dont ceux fournis par Airbus Defence and Space - ASCAT (Advanced SCATterometer), GRAS (GPS Receiver for Atmospheric Sounding) and MHS (Microwave Humidity Sounder) – sont maintenant tous installés, en toute sûreté, jusqu’à leur arrivée dans l’espace. Si tous se déroule comme prévu, ASCAT mesurera la vitesse et la direction des vents à la surface des océans et GRAS indiquera la température dans la troposphère supérieure et la stratosphère.

MetOp-B en phase d’encapsulation dans la coiffe du lanceur (© ESA)

Lien vers la vidéo


http://videos-en.astrium.eads.net/#/video/f775a68aec5s


 

7 septembre (Jour J-10)

Aujourd’hui a été très occupé avec les inspections et les dernières activités mécaniques. Avant que nous puissions commencer à travailler ce matin, le satellite a du être placé en position horizontale par l’équipe russe. Nos collègues de NASA/NOAA ont ensuite vérifié les instruments AMSU-A1 et A2 (Advanced Microwave Sounder Unit), deux senseurs tous temps qui mesureront la température et l’humidité et qui surveilleront également la banquise. Le senseur de l’instrument IASI (Infrared Atmospheric Sounding Interferometer) a été découvert. IASI, une sonde fournie par le CNES, mesurera avec une extrême précision la température, l’humidité, l’ozone et autres gaz à effet de serre, ainsi que la température en surface des océans et les caractéristiques des nuages. Dans le même temps, le niveau de propreté de GOME (Global Ozone Monitoring Experiment), un spectromètre opérant dans le visible et l’UV, principalement dédié à la surveillance du niveau d’ozone dans l’atmosphère, a été vérifié.

METOP-B a été très occupé avec les inspections

6 septembre (J-11)

Aujourd’hui se présentait la dernière occasion de pouvoir accéder aux instruments en position verticale. Le MHS (Microwave Humidity Sounder), un radiomètre micro-ondes destiné à mesurer l’humidité de l’atmosphère, a été examiné pour la dernière fois. L’instrument SEM (Space Environment Monitor), fourni par l’agence américaine NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) a été déclaré bon pour le vol. Il surveillera le flux de particules chargées et les champs de radiation autour de la Terre.

MHS (Mircowave Humidity Sounder)

MHS (Mircowave Humidity Sounder)

METOP-B FREGAT

5 septembre (Jour J-12)

Hier, mardi 4 septembre, MetOp-B a été assemble avec l’étage Fregat du lanceur Soyouz, lequel le placera sur son orbite finale. Ces activités ont été conduites en coopération avec nos partenaires russes. Les techniciens d’Airbus Defence and Space ont d’abord placé le satellite 40 centimètres au-dessus de l’étage Fregat, puis les techniciens russes ont pris le relais pour faire descendre et sécuriser le satellite. Après les travaux mécaniques, la liaison ombilicale a été connectée et les ordinateurs de bord ont subi leurs derniers tests au sol, le tout a été couronné de succès.

Photo à gauche: Metop-B monté sur l’étage supérieur du lanceur

METOP on Launch Vehicle Adapter after fueling

4 septembre (Jour J-14)

Le satellite a été chargé de ses 350 kilos d’hydrazine, puis monté sur l’étage supérieur du lanceur (voir photos).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martin Müller, responsable de AIT METOP PLM (PayLoad Module)


Martin Müller,  AIT manager of METOP PLM (PayLoad Module)

Martin R.A. Mueller, MetOp AIT-Manager

Martin Müller, blogger d'Airbus Defence and Space, est arrivé fin février à Baïkonour, avec des températures inférieures à -30° C.

 

Plus sur MetOp-B


MetOp-B, le satellite européen de météorologie opérationnelle en orbite polaire réalisé par Airbus Defence and Space, vient de passer ses derniers tests de contrôle dans le cosmodrome de Baïkonour

Une fois placé sur son orbite polaire située à 817 kilomètres de la Terre, MetOp-B fournira des mesures très variées essentielles aux prévisions météorologiques et à la surveillance de l’évolution du climat. D’une masse de 4100 kilogrammes, MetOp-B a été conçu pour opérer cinq ans en orbite. Le programme MetOp permet à l’Europe de disposer de données sur l’évolution du climat et la météorologie.

Airbus Defence and Space est maître d’œuvre des trois satellites Metop et réalise certains des instruments de pointe.

MetOp-B est le deuxième d’une série de trois satellites de météorologie commandés à Airbus Defence and Space par l’ESA, l’agence spatiale européenne, et EUMETSAT, l’organisation européenne pour l’exploitation des satellites de météorologie. Ces satellites seront lancés avec cinq à six ans d’intervalle (MetOp-A avait été lancé en 2006 et MetOp-C est prévu pour les rejoindre en orbite en 2016), de manière à assurer une continuité des données fournies pendant au moins 16 ans.

Observation de la TerreMetOp