Airbus Defence and Space

Télécommunications Focus

Coup de projecteur sur la flotte d’Airbus Defence and Space

L’évolution des satellites de télécommunication réalisés par Airbus Defence and Space en images


Lhéritage des satellites de télécommunication d’Airbus Defence and Space


Astérix

Astérix : Le premier satellite français construit par Matra, une des sociétés qui ont formé Airbus Defence and Space, était un démonstrateur technologique pour la qualification du lanceur Diamant, lui-même construit pour le CNES par Aérospatiale, également devenue Airbus Defence and Space. Diamant a mis Astérix sur orbite en 1965.

OTS : Le premier satellite de télécommunication construit par le consortium MESH qui comprenait Matra (France) et Hawker Siddeley Dynamics (Royaume-Uni), deux sociétés maintenant fusionnées dans Airbus Defence and Space. Les deux exemplaires lancés en 1977-1978 étaient les précurseurs des 19 satellites de la sérié ECS et les ancêtres de la série Eurostar.

OTS

Eurostar

Les satellites Eurostar ont été adoptés par les plus grands opérateurs au niveau mondial et reconnus pour leur fiabilité et leurs performances. Ils permettent de réaliser tout type de mission de télécommunication et sont compatibles avec tous les lanceurs du marché.

Plus de 50 satellites Eurostar ont été livrés depuis le lancement du tout premier, Inmarsat-2 F1, qui est en service depuis plus de 20 ans. Ensemble, les satellites Eurostar réalisés par Airbus Defence and Space ont accumulé plus de 400 années de bon fonctionnement en orbite.

Airbus Defence and Space a introduit un grand nombre d’innovations au cours des ans, qui a permis d’augmenter considérablement les capacités des satellites Eurostar et d’améliorer encore leur performance opérationnelle tout en maintenant l’architecture générale qui a démontré son efficacité. La version Eurostar E3000 actuellement commercialisée peut accueillir plus de 100 transpondeurs, un grand nombre d’antennes, et offre une puissance de charge utile allant de 4 à 14 kW.

Inmarsat-2 F1 : Le premier Eurostar, lancé en 1990, toujours en opération très au-delà de sa durée de vie prévue. Il a été développé autour d’un concept novateur de gain de masse utilisant la pression de radiation du soleil, une électronique de contrôle et de pilotage de haute précision, et une plate-forme d’accueil modulable des charges utiles.

Inmarsat-2 F1 


Hot Bird 2

Hot Bird 2 : Lancé en 1996, le premier satellite Eurostar E2000+ était un précurseur de la télédiffusion directe de TV numérique.

Eutelsat W3A : Lancé en 2004, le premier satellite Eurostar E3000 était aussi le premier satellite commercial à être équipé de batteries Lithium-ion, une technologie à haut rendement qui s’est depuis généralisée à l’ensemble de l’industrie.

Eutelsat W3A
Astra 3B

Astra 3B : La ligne de produits Eurostar a évolué au cours du temps, offrant des performances toujours accrues en termes de puissance, capacité de mission, et accommodation d’antennes. 

Ka-Sat : Le premier satellite à haut débit (« High Throughput Satellite », 70 Gbps), un grand satellite Eurostar E3000 construit par Airbus Defence and Space pour Eutelsat, est entré en service commercial en mai 2011, permettant l’accès à l’internet haut débit sur l’ensemble de l’Europe et le bassin méditerranéen, une avancée considérable pour la réduction de la fracture numérique.

Ka-Sat 

Alphabus

Alphabus est une plateforme haute performance de nouvelle génération, conçue pour recevoir les charges utiles les plus grandes et les plus puissantes correspondant au segment le plus haut du marché des satellites géostationnaires de télécommunication. Alphabus a toute la flexibilité nécessaire pour embarquer des missions individuelles ou multiples pour la télédiffusion, l’internet haut débit ou les services mobiles, et peut recevoir des charge utiles d’une puissance jusqu’à 22 kW et d’une masse jusqu’à deux tonnes.

Un premier modèle de vol a été construit et entièrement qualifié dans le cadre du programme de développement mené par Airbus Defence and Space en coopération avec Thales Alenia Space, avec le soutien de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’agence spatiale française CNES. Cette première plateforme sera utilisée pour la mission Alphasat I-XL.

Alphasat I-XL

Alphasat I-XL : Le premier satellite Alphabus, construit par Airbus Defence and Space pour Inmarsat, embarque une charge utile multifaisceaux de nouvelle génération pour les services mobiles, ainsi que des démonstrateurs technologiques pour l’Agence spatiale européenne (ESA).

 

Satellites géostationnaires de télécommunication d’Airbus Defence and Space

 

Satellites géostationnaires de télécommunication d’Airbus Defence and SpaceAu total, les satellites géostationnaires de télécommunication construits par Airbus Defence and Space cumulent plus de 650 années de bon fonctionnement en orbite, dont plus de 400 pour la seule série Eurostar. Cliquer pour plus de détail

 

 

 

Pour en savoir plus: Voir le dossier spécial (articles, animations, vidéos …) sur les satellites de télécommunications.

↑Haut de page

Communications sécurisées Télécommunications