Airbus Defence and Space

Excellente qualité des données MetOp-B

Transmission des premières données

Diffusion expérimentale des données du satellite MetOp-B

L’Organisation européenne pour l´exploitation des satellites météorologiques (Eumetsat) a commencé, début octobre, à diffuser à titre de test les données transmises par les instruments embarqués à bord du satellite météorologique MetOp-B.

Après le lancement en septembre de ce satellite fabriqué par Airbus Defence and Space, Eumetsat a publié des données convaincantes, notamment fournies par le scattéromètre ASCAT et le sondeur d’humidité hyperfréquence MHS, deux instruments développés par Airbus Defence and Space.

L’excellente qualité des données transmises par MetOp-B est à la hauteur de celles diffusées par son prédécesseur MetOp-A, qui a aujourd’hui dépassé sa durée de vie nominale mais fonctionne toujours parfaitement. MetOp-B devrait le remplacer mi 2013, comme satellite opérationnel principal d’Eumetsat. Le fonctionnant simultané des deux satellites va encore améliorer la précision des prévisions météorologiques à court terme en multipliant les mesures sur les phénomènes à évolution rapide comme les cyclones.

Lancé le 17 septembre dernier, MetOp-B livre désormais, depuis son orbite polaire à 817 km d’altitude, de multiples mesures essentielles aux prévisions météorologiques et à la surveillance climatique. Il représente le deuxième exemplaire d’une famille de trois satellites météorologiques commandés à Airbus Defence and Space par l’Agence spatiale européenne (ESA) et Eumetsat. D’une masse de 4100 kg, le satellite MetOp-B est conçu pour une durée de vie nominale en service de cinq ans.

Ces données sont notamment destinées à des partenaires comme le Centre européen des prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), le Met Office britannique, le Deutsche Wetterdienst allemand ou encore Météo-France.

MétéorologieObservation de la TerreMetOp