Airbus Defence and Space

EXOMARS : Les boucliers thermiques de Schiaparelli : une fierté et une réussite pour notre Groupe

Aurélien Pisseloup, Responsable des avant-projets et services en orbite pour la programe line “systèmes orbitaux et exploration”, et Yann Mignot, Responsable du service Matériaux de protection et process avancés, travaillent sur le site Airbus Defence and Space en Aquitaine, spécialisé notamment dans les systèmes de rentrée atmosphérique et de protections thermiques.

Entretien avec Aurélien Pisseloup et Yann Mignot


Aurélien Pisseloup : les missions Exomars

EXOMARS représente deux missions, l'une en 2016, la seconde en 2018. En 2016 la capsule Schiaparelli fera une rentrée dans l'atmosphère martienne avec une plateforme (atterrisseur) et des équipements électroniques. Elle sera lancée au sommet d'un satellite, le Trace Gas Orbiter (TGO), le 7 janvier 2016, au moyen d'une fusée russe Proton. TGO restera en orbite pendant deux ans pour servir de relais de télécommunication sur la deuxième mission. Menée par l'agence spatiale russe Roscosmos, cette dernière consistera à envoyer une sonde qui déposera un rover européen développé par Airbus Defence and Space.

 

En juillet dernier nous avons livré à Thales Alenia Space, maître d’œuvre du programme pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) les boucliers thermiques destinés à protéger la capsule Schiaparelli lors de sa rentrée dans l’atmosphère martienne. Autant dire que ce sont des éléments clé de la mission. Nous étions responsables du bouclier avant – structure, protection thermique et instrumentation – et des protections thermiques et partie des instruments de rentrée du bouclier arrière.

 

Yann Mignot : après la livraison, l'accompagnement jusqu'à l'assemblage final


Après la livraison nous interviendrons ponctuellement jusqu'au lancement, au fur et à mesure de l'assemblage, de l'intégration et des tests. Nous sommes ainsi intervenus en octobre dernier sur le site de Thales Alinea Space, pendant deux semaines, pour intégrer l’isolant destiné à protéger l’intérieur de la sonde pendant les 9 mois de croisière dans l’espace. Nous serons ensuite sollicités lorsqu’après une campagne d’essais, la sonde et le satellite seront désassemblés et envoyés en Russie à mi-2015 : nous interviendrons lors de toutes les étapes finales d'assemblage fin 2015 en Russie. Il s’agira d’assembler les dernières protections thermiques, par exemple lorsque les portes des remplissages des réservoirs de la plateforme seront refermées après remplissage.

Les tuiles de protection thermique sont constituées d'un matériau qui consomme une partie de l’énergie qu'il reçoit en perdant de l'épaisseur lorsqu'il subit des flux thermiques très élevés dus aux échauffements cinétiques pendant la rentrée dans l'atmosphère martienne. Ce matériau très isolant se pose avec une colle silicone sur des surfaces importantes. Au début du projet il n’était pas prévu que cette activité soit du ressort d'Airbus Defence and Space mais au fur et à mesure de l'avancée du projet, il est apparu évident au client que l’assemblage de protections thermiques ne pouvait évidemment s’improviser et que notre savoir-faire était issu de l’héritage précieux des projets antérieurs.

 

Aurélien Pisseloup : un challenge réussi…


Toutes les équipes ont réussi un véritable challenge, celui d'avoir livré un produit en temps, en qualité et en coût conformes à l'attente de notre client dans un contexte industriel complexe : 4 structures – Thales Alenia Space France, Thales Alenia Space Italia, Airbus Defence and Space France et Airbus Defence and Space Spain – et bien sûr une contrainte géographique liée à la qualité européenne de l'ESA.

 

… qui en appelle un autre !


La mission n'est pas terminée mais dès aujourd'hui nous sommes tournés vers la prochaine étape que nous appelons de nos vœux : une mission de retour d'échantillon martien. Techniquement nous sommes prêts, nous maîtrisons l'entrée dans l'atmosphère martienne et le retour et la rentrée sur terre. ExoMars n’est pas encore un succès mais il  faut pousser l'avantage de cette belle expérience, sans attendre, pour ne pas avoir à réapprendre ce que l'on maîtrise aujourd'hui.

ExoMarsatmosphèreAccès à l'EspaceAirbus Defence and SpaceExploration spatiale