Airbus Defence and Space

GIOVE-B fête ses deux ans dans l’espace

Le satellite de navigation, réalisé par Airbus Defence and Space, a achevé avec succès sa deuxième année en orbite

Ce satellite de démonstration en orbite emporte les technologies clé qui seront au cœur du système de navigation européen Galileo.

Le 27 avril 2008, GIOVE-B était placé sur l’orbite terrestre moyenne (MEO) de Galileo par un lanceur Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Depuis la première transmission du signal, le 7 mai 2008, GIOVE-B démontre la technologie de navigation ultramoderne, qui sera nécessaire à la constellation Galileo.

GIOVE-B est le premier satellite à emporter à son bord une horloge atomique du type maser spatial passif à hydrogène (S-PHM), extrêmement stable. Grâce à la précision temporelle unique du S-PHM - la plus pointue jamais exploitée en orbite -, Airbus Defence and Space a ainsi fourni des signaux de navigation ultra précis et a validé le principe fondamental du système de navigation qui sera proposé dans un avenir proche. Les performances de l’horloge et la qualité du signal démontrées par GIOVE-B marquent un vrai pas technologique par rapport au GPS et autres systèmes de navigation, ouvrant la voie à de nouvelles applications et services pratiques.

GIOVE-B a transmis pour la première fois un signal commun GPS-Galileo, grâce à une modulation optimisée spécifique, dénommée MBOC (porteuse à forme d’onde binaire décalée multiplexée), conformément à l’accord conclu entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis pour leur système respectif, Galileo et le futur GPS III. Un service indépendant et complémentaire sera donc ainsi possible pour les utilisateurs au sol.

Avec l’exploitation de GIOVE-B en orbite, les utilisateurs disposent pour la première fois d’une source de référence fiable pour vérifier l’interface du signal, par rapport au document de contrôle d'interface (DCI), « Signal-in-Space », diffusé par l’ESA à la communauté des utilisateurs de Galileo.

Au cours des tests de traitement du signal en orbite et au sol, l’adéquation et la précision de la technologie ont été vérifiées dans l’environnement radiatif très rude de l’orbite de Galileo, démontrant ainsi aux utilisateurs les performances uniques et la robustesse de GIOVE-B.

Compte tenu de la bonne santé de GIOVE-B et de ses performances, l’ESA a décidé de prolonger son exploitation au-delà de l’échéance initiale et Airbus Defence and Space fournira un support continu sur toute la durée de l’extension.

NavigationGalileo