Airbus Defence and Space

Inondations au Pakistan

Les satellites Spot 4 et Spot 5 observent l’Indus déborder

Les pluies de mousson particulièrement abondantes durant la fin du mois de juillet 2010, ont provoqué le débordement de fleuves en plusieurs endroits du Pakistan. Les satellites Spot 4 et 5 ont été mobilisé par le service européen SAFER et par la Charte Internationale Espace et Catastrophes Majeures.

Sukkur City, un exemple

Les digues retiennent les eaux de l’lndus avant le passage étroit de la cité de Sukkur,  troisième plus grande ville du Pakistan.

Attock City , un autre exemple

La rivière Kaboul venue d’Afghanistan se jette dans l’Indus  qui descend par le nord-est depuis les flans de l’Himalaya. La rencontre  se produit au nord d’Attock City, ville étape de la route de la soie, avant de s’engouffrer dans un canyon. Les fleuves grossissent à l’entrée d’un canyon et recouvrent une large zone.

La ville d’Attock City garde l’entrée du canyon. Deux ponts routiers sont menacés par la montée des eaux qui ont déjà submergé plusieurs bâtiments. Plus au sud dans le canyon, le pont de chemin de fer vibre au-dessus des eaux tumultueuses.

Image du haut: L’Indus à Sukkur le 20 juin et le 27 août 2010 | Copyright: Spot Image

Deuxième image: Sukkur le 20 juin et le 27 août 2010 | Copyright: Spot Image

Troisième image: Confluent de l'Indus et de la rivière Kaboul le 18 juin et le 2 août 2010 | Copyright: Spot Image

Quatrième image: Attock City le 18 juin et le 2 août 2010 | Copyright: Spot Image

Conseil: Comparez l'état normal et la situation actuelle en faisant glisser la souris sur les photos.

Observation de la TerreSPOTSpot Image