Airbus Defence and Space

L’espace, un environnement parfois hostile

La recherche spatiale n’est pas dénuée de dangers

L’absence de gravité est certes une condition supportable - voire recherchée - pour les projets et expériences scientifiques menés dans l’espace, mais les rayonnements sont une toute autre question. Dans le vide de l’espace, aucune atmosphère ne protège les astronautes contre l’exposition aux rayonnements cosmiques et solaires. Le Soleil émet continuellement d’énormes quantités de gaz chauds, à des températures de quelques milliers de degrés Celsius, parcourant l’univers à une vitesse de plusieurs millions de kilomètres par heure. Ce vent solaire est principalement constitué de protons et d’électrons. Sa force variable peut être sensiblement accrue par de violentes éruptions à la surface du Soleil. Les protons alors libérés se propagent dans l’espace chargés d’une énergie considérable, à une vitesse avoisinant celle de la lumière qui leur permet d’atteindre notre planète en l’espace de quelques minutes. La Terre est uniquement protégée contre le bombardement de ces particules grâce à son atmosphère protectrice et sa magnétosphère.

Combinaison spatialeLes astronautes qui quittent l’environnement sécurisé de leur astronef doivent donc impérativement porter une combinaison de protection spéciale. Les combinaisons spatiales modernes leur permettent de passer plusieurs heures en étant déconnectés des systèmes centraux de protection de la vie d’une station ou d’une navette spatiale. Elles sont équipées de leur propre système intégré, qui crée une atmosphère pressurisée, approvisionne l’astronaute en oxygène et évacue le dioxyde de carbone expiré. La température interne de la combinaison est régulée pour affranchir l’astronaute des amplitudes thermiques extrêmes dans l’espace, qui oscillent entre +100 °C dans la lumière directe du Soleil et -100 °C dans l’ombre d’un corps céleste masquant le Soleil.

 

Voir le dossier spécial sur 50 ans de vol spatial habité

L’homme au-delà des confins de l’atmosphère terrestre: Vivre dans l’espace

Système solaireVols habités