Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space et l’ESA préparent le lanceur de demain

Airbus Defence and Space s’est vu confier par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) un contrat d’avant projet du lanceur de nouvelle génération.

Pour que l’Europe maintienne son accès indépendant et compétitif à l’espace, Ariane 5 et ses dérivés auront besoin d’une sœur cadette.

Le projet NGL (Next Generation Launcher) s’inscrit dans le cadre du programme préparatoire de lanceurs futurs de l’ESA. L’objectif principal de cette étude est de fournir l’ensemble des éléments techniques et programmatiques afin de permettre à l’ESA de proposer un dossier de programme préparatoire lors du prochain conseil ministériel.

Ariane 5ME (Midlife Evolution), dont la phase initiale du développement a été lancée lors de la Conférence ministérielle de l’ESA en 2008 pour un premier vol prévu 2016, est la réponse indispensable à moyen terme aux besoins du marché institutionnel et commercial des lancements lourds. Au-delà, l’Europe aura besoin d’un nouveau lanceur, en particulier pour assurer la continuité et l’indépendance d’accès à l’espace pour le segment 4 tonnes en orbite héliosynchrone. Pour que l’accès indépendant à l’espace reste économiquement accessible pour le contribuable européen, il faudra minimiser les coûts de production et d’opération d’un tel lanceur, ce qui aura un impact sur les choix technologiques et industriels. Enfin, il devra répondre à des exigences en matière de respect de l’environnement terrestre et spatial, qui sont inévitablement amenées à se renforcer dans l’avenir.

Plus d’informations

launchers_global_medium

FuturAriane 5système de lanceurs