Airbus Defence and Space

ASAR offre une couverture supérieure à 400 km

ASAR émet des micro-ondes qui se réfléchissent à la surface de la Terre et sont rétrodiffusées

Le radar imageur à synthèse d’ouverture ASAR utilise le rayonnement micro-onde pour imager la surface de la Terre et les océans. Il fonctionne de jour comme de nuit, indépendamment de la couverture nuageuse et des conditions météorologiques. ASAR est particulièrement adapté à diverses applications maritimes. Par exemple, il a récemment commencé à enregistrer des données globales des plus hautes vagues océaniques, qui présentent un péril pour la navigation. Les données en question peuvent être évaluées en quasi temps réel, ce qui permet aux scientifiques d’anticiper les brisants les plus dangereux sur les océans du globe. Les informations d’ASAR servent également à mesurer les champs de vent de surface, et donc à transmettre des alertes pour les navires et établir des prévisions météorologiques.

Advanced Synthetic Aperture Radar (ASAR)

ASAR émet des micro-ondes qui se réfléchissent à la surface de la Terre et sont rétrodiffusées. Les échos radar livrent des informations détaillées sur la surface, par exemple, sur le caractère accidenté d’un terrain. Les scientifiques se servent également de ces informations pour localiser les déversements d’hydrocarbures en haute mer.

Cette technologie s’est particulièrement illustrée en avril 2010 lors de l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique, provoquant une fuite non maîtrisée de pétrole par le puits rompu, dans le fond océanique. ASAR a pu suivre la progression de la nappe de pétrole à la surface de l’eau jour et nuit, à travers la couverture nuageuse, et déterminer sa dérive en fonction des courants. Ces informations ont aidé les autorités à prendre les contre-mesures nécessaires et à fournir un flux d’information constant aux sinistrés dans les régions côtières touchées.

Deepwater Horizon: ASAR a pu suivre la progression de la nappe de pétrole à la surface de l’eau jour et nuit

ASAR recueille également des données relatives aux mers polaires, notamment sur l’état de la banquise et les icebergs flottants dans ces régions. Ces informations sont mises à la disposition des compagnies de transport maritime depuis de nombreuses années, et un nouveau site web interactif propose désormais un accès aux données en temps réel. Baptisé « Polar View », ce projet représente une composante majeure du programme GMES.

ASAR a particulièrement attiré l’attention à l’été 2010 avec la publication d’images montrant le vêlage d’un iceberg géant se détachant du glacier Peterman, dans le nord-ouest du Groenland. ASAR a suivi le chemin emprunté par ce bloc de glace dans l’océan pendant plusieurs semaines. D’une taille équivalente à la superficie de la ville de Marseille, cet iceberg était alors le plus imposant dans tout l’hémisphère nord

Un iceberg géant se détachant du glacier Peterman

Les chercheurs ont récemment trouvé une nouvelle utilisation inattendue des données d’ASAR. Les forêts boréales de conifères couvrent près de 15 % des terres émergées de notre planète et représentent environ un tiers des forêts du globe. A ce titre, elles constituent un facteur climatique incontournable dans le cycle global du dioxyde de carbone.

Pourtant, les scientifiques ont peiné à cartographier leur biomasse totale avec le degré de précision requis. Dans le cadre du projet BIOMASAR, les scientifiques européens ont développé une nouvelle méthode d’évaluation des données d’ASAR pour créer des cartes plus précises. Forte de dix années de données et de la continuité de la transmission grâce à Sentinel 1, la communauté scientifique dispose désormais des ressources nécessaires pour procéder à un inventaire à grande échelle de la biomasse des forêts boréales et mener une surveillance à long terme de l’évolution du puits de dioxyde de carbone fourni par la biomasse des forêts.

L’interférométrie radar à synthèse d’ouverture et la toute première image

 

SCIAMACHY MIPAS GOMOS Advanced Synthetic Aperture Radar ASAR AATSR
      SCIAMACHY           MIPAS          GOMOS           ASAR           AATSR

 

Observation de la TerreEnvisat