Airbus Defence and Space

CryoSat-2 « avalé » par un « crocodile »

Une partie du lanceur Dnepr qui emportera dans l’espace le satellite environnemental CryoSat-2 construit par Airbus Defence and Space a été « avalée » par le « crocodile » – un camion de fret sur le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

Cryosat_avale_par_un_crocodileMais pas de panique. Ce n’est en fait qu’une étape de la campagne de lancement qui se déroule jusqu’au décollage du nouveau satellite européen. Ce véhicule de transport de cargaison du cosmodrome de Baïkonour – surnommé « Crocodile » parce que, avec sa couleur verte et son hayon géant, il ressemble énormément à un reptile à la gueule grande ouverte – a chargé le Space Head Module (la coiffe) et transféré sa fragile cargaison vers le silo.

Le satellite d’observation de l’environnement et du climat CryoSat-2 est une des missions « Earth Explorer Opportunity » dans le cadre du programme « Living Planet » de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Depuis son orbite située à une altitude de 720 kilomètres, Cryosat-2 étudiera l’état et l’évolution des calottes polaires et de la banquise. Les régions polaires ont une influence vitale sur le climat et les écosystèmes terrestres. Si les scientifiques supposent que les calottes glaciaires et la banquise seront amenées à reculer considérablement en raison du réchauffement climatique, ils ne disposent à ce jour que de quelques données spécifiques sur ces vastes régions désertiques et difficiles d’accès. Le satellite radar CryoSat-2 permettra de combler ce déficit d’informations et d’offrir aux chercheurs une vision globale du phénomène.

En tant que maître d’œuvre de la mission CryoSat, Airbus Defence and Space est responsable de la conception et de la fabrication du satellite, à la tête d’un consortium de 31 entreprises européennes, américaines et russes, pour le compte de l’ESA.

EnvironnementCryoSat