Airbus Defence and Space

Exploration de l'Univers Focus

Les robots spatiaux d’Airbus Defence and Space Brême

Parés pour l’avenir

Le laboratoire de robotique du site allemand évalue le potentiel de technologies essentielles pour le futur de l’espace

Airbus Defence and Space Brême est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs de la robotique spatiale en Europe. « Nous sommes prêts à relever les défis que nous réserve l’espace de demain », souligne Peter Kyr, directeur du Laboratoire de robotique situé dans le nord de l’Allemagne. « Qu’il s’agisse d’explorer la Lune ou Mars, de récupérer des débris spatiaux ou de réparer et entretenir des satellites, Airbus Defence and Space dispose d’une expertise unique et entend jouer un rôle très actif dans la résolution des problèmes posés par les nouveaux programmes spatiaux européens et internationaux. » La robotique occupera une place de choix dans ces activités.

La compétence d’Airbus Defence and Space Brême en matière de robotique spatiale se nourrit de l’expérience accumulée depuis plusieurs dizaines d’années : du bras robotisé Rokviss destiné à l’ISS au ravitailleur automatique ATV en passant par diverses technologies d’atterrissage, Airbus Defence and Space a constamment élargi son savoir-faire dans ce domaine.

La simulation au service du développement de nouveaux algorithmes

La simulation au service du développement de nouveaux algorithmes : les ingénieurs du Laboratoire de robotique relient les interfaces d’un système robotique spatial – dispositif mécatronique, capteurs, « cerveau », systèmes de commande et installations au sol – afin de tester le comportement de l’ensemble.

Le Laboratoire de Brême est aujourd’hui l’un des pôles d’excellence pour le développement des nouvelles technologies répondant aux besoins des missions, études et projets de recherche les plus divers. « Nous disposons d’une expertise fiable qui nous permettra à terme de devenir un leader technologique mondial en robotique spatiale », continue Peter Kyr. Le Laboratoire de robotique brêmois s’est spécialisé dans deux domaines : l’entretien de satellites et la récupération de débris spatiaux. Un choix conforme aux objectifs du centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) qui a récemment souligné l’importance majeure de la robotique pour les activités spatiales en Allemagne. Airbus Defence and Space contribuera de façon décisive au développement des robots destinés aux futurs programmes nationaux et internationaux.

Les ingénieurs en train de réaligner un bras robotisé à 7 articulations pour les prochains tests

Les ingénieurs Manfred Dorme (g.) et Ralf Regele (d.) en train de réaligner un bras robotisé à 7 articulations pour les prochains tests. Les technologies choisies permettent à ce bras de compenser les reculs imprévus et les mouvements arbitraires afin de saisir un objet sans risque de dommage.

Le nombre croissant de satellites et de débris en orbite explique les efforts de recherche déployés en robotique spatiale dans le monde entier : avec leur nombre, c’est également le risque de collisions qui augmente, et à ce jour, aucun système ne permet d’extraire un satellite endommagé d’une orbite surchargée. Airbus Defence and Space participe à la mise au point d’un système ce type en testant et qualifiant les technologies nécessaires, notamment par rapport à la détection et l’approche d’un satellite hors contrôle, à sa capture et sa manipulation sans risque de dommages, ainsi qu’à sa réparation ou son traitement final.

C’est dans ce local que les ingénieurs d’Airbus Defence and Space développent la robotique de demain

Un bureau comme tous les autres, mais rempli de maquettes des futurs véhicules lunaires, de structures de satellites et de bras robotisés sur fond de reproduction d’un paysage lunaire. C’est dans ce local que les ingénieurs d’Airbus Defence and Space Brême développent la robotique de demain.

De nombreuses études en cours ou terminées – menées pour partie en coopération avec le DLR, le centre de recherches allemand sur l’intelligence artificielle DFKI, d’autres institutions de recherche et des scientifiques individuels – ont permis à Airbus Defence and Space de développer une expertise hors pair. Airbus Defence and Space consacre un effort particulier à la préparation d’une Mission allemande d’entretien en orbite (DEOS), à l’étude de technologies mécatroniques pour le traitement de débris spatiaux (RTES) qui s’appuie sur le projet multilatéral INVERITAS (Innovative Technologies for Relative Navigation and Capture), et à une étude sur l’enlèvement actif de débris lourds, HADR (Heavy Active Debris Removal), entièrement financée par la société.

L’installation des sous-ensembles de capteurs indispensables à une approche précise de satellites hors contrôle

Airbus Defence and Space développe de nouvelles technologies afin d’enrichir et démontrer son savoir-faire en matière de solutions robotiques destinées aux futures missions d’entretien de satellites et d’enlèvement de débris spatiaux. De gauche à droite sur la photo, les ingénieurs Manfred Dörmer, Ralf Regele et Pau Vilimelis Aceituno installent les sous-ensembles de capteurs indispensables à une approche précise de satellites hors contrôle.

Mais les experts du Laboratoire de robotique brêmois participent aussi très activement aux programmes d’exploration pour l’étude scientifique de l’Univers. Airbus Defence and Space a su démontrer son expertise en matière d’exploration, qu’il s’agisse des missions européennes vers la Lune, Mars et des astéroïdes, ou de l’aide apportée aux astronautes pendant leurs sorties dans l’espace.

« Portée par des projets d’exploration et un besoin croissant de nouvelles prestations de service en orbite, la robotique sera, nous en sommes convaincus, l’un des thèmes majeurs des activités spatiales du futur », conclut Peter Kyr. Le Laboratoire de robotique d’Airbus Defence and Space Brême est paré pour relever ces défis.

 

 

 

 

 


RobotiqueRobotInnovationMoonlanderLuneExploration spatialeScienceDébris spatiauxSystème solairePlanète