Airbus Defence and Space

L’ESA accepte les satellites Galileo d’Airbus Defence and Space

Un jalon majeur

A l’issue de la revue finale de qualité, l’Agence spatiale européenne (ESA) a accepté les deux premiers satellites de validation en orbite (IOV, « In-Orbit Validation ») Galileo, développés par Airbus Defence and Space. Cette étape marque un véritable tournant dans la montée en puissance de ce programme phare européen, le premier système européen de navigation par satellite. Galileo fournira un service de positionnement à l’échelle mondiale sous contrôle civil, offrant à la fois une garantie de service et une grande précision.

Lancement prévu au mois d’octobre

Cette période a également été marquée par l’arrivée au Centre spatial européen de Kourou (Guyane) du premier des quatre satellites IOV, développés par Airbus Defence and Space pour former une partie de la constellation Galileo. Il sera bientôt rejoint par le deuxième satellite IOV développé par Airbus Defence and Space, avant leur lancement, prévu pour la fin du mois d’octobre, sur le tout premier vol Soyouz effectué depuis la Guyane française, selon la planification de l’ESA.

Les satellites ont été conçus et fabriqués par une équipe placée sous la direction d’Airbus Defence and Space en Allemagne, en collaboration avec Airbus Defence and Space au Royaume-Uni, qui avait pour mission de superviser le développement et l’intégration de la toute dernière charge utile de navigation des satellites.

Outre la supervision du développement des satellites IOV de Galileo, Airbus Defence and Space participe activement aux activités du segment sol et de support système.

Image : Vue d’artiste des satellites de la constellation Galileo © ESA

En savoir plus : Communiqué de presse

 

NavigationSatelliteGalileoNavigation Services