Airbus Defence and Space

Accès à l'espace Focus

Les secrets des bases de lancement

Chaque année, des dizaines de fusées fendent notre atmosphère pour placer en orbite des satellites artificiels ou lancer des sondes spatiales à la conquête de l’univers. Et c’est d’une vingtaine de bases réparties un peu partout dans le monde que décollent ces lanceurs, parfois même en des lieux insolites.

En Europe, aux Etats-Unis, en Inde ou encore au Japon, le choix de l’emplacement d’une base de lancement répond d’abord à des critères scientifiques, technologiques et bien sûr politiques. La topographie du lieu est une caractéristique essentielle. Un terrain plat, facile d’accès et situé dans une zone peu peuplée, comme Cap Canaveral, est gage d’une sécurité maximale. Sa proximité avec la mer permet aussi d’y acheminer plus facilement du matériel par bateau et à la fusée d’entamer son ascension en zone maritime, donc loin de toute région habitée.

Certains lancements ont d’ailleurs lieu en pleine mer, depuis le Sea Launch (UK) par exemple, une ancienne plateforme pétrolière située dans le Pacifique. Au contraire, la Russie (Baïkonour ou Svobodny) et la Chine ont implanté leurs bases dans les terres. Un pari mortel dans le second cas lorsqu’en 1996 une fusée tirée depuis le centre de XiChang s’est écrasée sur un village 2 km plus loin, faisant 500 victimes.

La proximité avec l’équateur est aussi une importante condition au positionnement de ces bases. Prêt de l’équateur, une fusée bénéfice davantage de la vitesse issue de la rotation de la Terre. La localisation du Centre Spatial Guyanais à Kourou est à cet égard tout à fait remarquable.

LanceurKourouBases de lancement