Airbus Defence and Space

Exploration de l'Univers Actualités

MIRI : L’instrument révolutionnaire pour JWST

Développé par un consortium mené par Airbus Defence and Space

Le premier instrument mis au point pour le télescope spatial James Webb, MIRI, a été livré par le consortium européen en charge de son développement à l’ESA lors d’une cérémonie tenue à Londres le 9 mai dernier. Il sera livré à la NASA dans une perspective de lancement en 2018.

Conçu et fabriqué pour le télescope spatial James Webb (JWST) qui sera le successeur du célèbre télescope spatial Hubble, MIRI (Mid-Infrared Instrument) est l’instrument le plus sensible jamais développé dans le spectre infrarouge. Son rôle consistera à imager les sources lumineuses primitives de l’univers, à déterminer comment les galaxies et la matière noire ont évolué, à élucider le mystère de la gestation et de la naissance des étoiles, ainsi qu’à déterminer les propriétés physiques et chimiques des systèmes planétaires pour y étudier les origines possibles de la vie.

MIRI testingComposé d’une caméra infrarouge et d’un spectromètre, l’instrument MIRI sera intégré au télescope pour scruter le cosmos dans des longueurs d’ondes difficiles, voire impossibles, à observer depuis la Terre.

Le JWST devrait être lancé en 2018. Cette mission est dirigée par la NASA et développée dans le cadre d’une collaboration entre la NASA, l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Agence spatiale canadienne (CSA). Le JWST sera le télescope spatial le plus grand et le plus complexe jamais lancé. A l’instar de son prédécesseur, Hubble, il est conçu pour être un observatoire polyvalent capable de traiter un éventail très large de problématiques astronomiques fondamentales. Ses performances exceptionnelles feront de lui le principal observatoire spatial de la prochaine décennie.

Quand JWST sera lancé, ses quatre instruments permettront d’optimiser considérablement la sensibilité et la résolution spatiale et spectrale, et ce, pour trois raisons principales :

  • La position de JWST dans l’espace lui permettra de s’affranchir des effets de blocage et des importants bruits de fond de l’atmosphère qui nuisent aux télescopes terrestres ;
  • Le télescope est refroidi à très basse température, ce qui réduit son émission et améliore largement ses performances ;
  • Le miroir du télescope est plus grand que tout autre observatoire spatial infrarouge, ce qui lui confère une résolution angulaire et une surface collectrice accrues.

Cette combinaison fera de JWST un observatoire spatial extrêmement puissant qui promet de révolutionner une nouvelle fois notre vision du cosmos - comme l’avait déjà fait Hubble en son temps.

James Webb Space Telescope

Les équipements de MIRI ont été mis au point par un consortium européen comprenant 21 instituts issus de 10 Etats membres de l’ESA, ainsi que le Jet Propulsion Laboratory (JPL) et le Goddard Space Flight Center (GSFC) de la NASA. Airbus Defence and Space est chargé de gérer la partie européenne du projet, diriger l’ingénierie systèmes de l’instrument, et fournir l’expertise de l’assurance produit au profit du consortium, en soutien direct du principal investigateur de l’Astronomy Technology Centre (ATC) britannique.

John Thatcher, Chef du projet MIRI chez Airbus Defence and Space, et également Project Manager du Consortium européen, a déclaré : « Bien que nous ne soyons qu’une petite équipe dédiée au développement de l’instrument MIRI, nous formons le noyau d’un grand groupe international qui a su mener MIRI à son terme au travers d’une coordination efficace d’environ 200 ingénieurs et scientifiques européens. Nous sommes tous absolument ravis de franchir cet important jalon et, en particulier, de livrer cet instrument avant tous les autres, alors que nous avions débuté en dernier et, qui plus est, avec l’organisation la plus complexe à mettre en place ».

JWSTExploration spatialeUnivers Télescope