Airbus Defence and Space

Instantanés d'ATV-2 « Johannes Kepler »

Le deuxième ATV prend forme

Résumé en images de l’évolution du deuxième ATV, à différents stades du processus de production et d’intégration.


© Airbus Defence and Space

Brême, mars 2009

L’ATV-2, baptisé Johannes Kepler, du nom du grand astronome et philosophe allemand (1571-1630), prend forme. Cette photographie montre le véhicule en cours d’intégration, plus particulièrement la baie avionique, dans une salle blanche à Brême. On aperçoit également, sur l’image incrustée, la baie de propulsion du nouvel ATV.

 

© Airbus Defence and Space

Brême, mars 2010

Peu avant la fin de la phase d’intégration et de tests de l’ATV-2 « Johannes Kepler » sur le site de Brême, quelques visiteurs ont saisi l’occasion de le contempler une dernière fois. En mai, le véhicule de transfert automatique a été acheminé à Kourou, pour son lancement à bord d’une Ariane 5 pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). L’équipe d’intégration d’Airbus Defence and Space travaille déjà d’arrache-pied sur le troisième exemplaire de l’ATV, baptisé « Edoardo Amaldi ».

 

© Airbus Defence and Space

Brême, avril 2010

A la mi-avril, trois astronautes - Hans Schlegel (au milieu) et Paolo Nespoli de l’Agence spatiale européenne (ESA), et Catherine Coleman de la NASA - ont visité le site Airbus Defence and Space de Brême, où ils ont examiné le second véhicule de transfert automatique (ATV-2) « Johannes Kepler ». Ils ont profité de l’occasion pour se familiariser avec ce nouvel ATV et s’assurer que toutes les exigences - notamment le marquage et l’ergonomie - étaient remplies. Cette inspection d’une journée a été couronnée de succès, aucune objection majeure n’ayant été soulevée.

L’Integrated Cargo Carrier (ICC), module de fret de l’ATV, est prêt pour le processus final d’accostage.

Kourou, novembre 2010

L’Integrated Cargo Carrier (ICC), module de fret de l’ATV, est prêt pour le processus final d’accostage. L’ATV-2 est arrivé à Kourou en juin 2010 en plusieurs sections. Les modules de service et de transport de fret ont ensuite été systématiquement testés et vérifiés. Le fret « sec » a été chargé à bord de l’ICC. Cette photo représente la partie inférieure du module cylindrique externe EEB (Equipped External Bay), équipé de réservoirs circulaires et colorés de différentes tailles pour l’eau, le gaz et le carburant destiné au module de service russe Zvezda de l’ISS.

ATV 2:La première étape du processus d’accostage consiste à basculer l’ICC de l’horizontale à la verticale.

Kourou, novembre 2010

La première étape du processus d’accostage consiste à basculer l’ICC de l’horizontale à la verticale. Cette manœuvre est réalisée grâce à une plate-forme dédiée, également utilisée pour les activités de transport et d’intégration de l’ICC. Ce dispositif permet de pivoter et d’incliner l’ICC. Sur le cône avant de l’ICC apparaît clairement le « nez rouge » du système d’arrimage actif, grâce auquel l’ATV peut réaliser son rendez-vous et se « greffer » au module russe Zvezda de l’ISS.

ATV 2:Une fois l’ICC totalement basculé à la verticale, l’équipe d’intégration commence à fixer le dispositif de levage sur son anneau de manutention.

Kourou, novembre 2010

Une fois l’ICC totalement basculé à la verticale, l’équipe d’intégration commence à fixer le dispositif de levage sur son anneau de manutention. Il est extrêmement important d’aligner correctement l’ICC au mécanisme de fixation afin de le retirer en douceur de son berceau.

Le module avionique EAB (Equipped Avionic Bay), véritable « cerveau » de l’ATV

Kourou, novembre 2010

La préparation du module de service est effectuée parallèlement aux activités menées sur l’ICC. Le module avionique EAB (Equipped Avionic Bay), véritable « cerveau » de l’ATV abritant les éléments critiques comme les calculateurs, gyroscopes, systèmes de contrôle et de navigation, et équipements de communication, fait ici l’objet d’une vérification finale approfondie, avant son intégration au module externe de l’ICC.

L’ICC est hissé pour accostage avec la partie inférieure de l’ATV, à savoir le module de service

L’ICC et le module de service sont assemblés pour former l’ATV-2 « Johannes Kepler »

Kourou, novembre 2010

Les deux sections de l’ATV sont assemblées. L’ICC est hissé pour accostage avec la partie inférieure de l’ATV, à savoir le module de service. Pour cette phase du processus, un échafaudage est érigé pour permettre à l’équipe d’intégration de circuler autour de l’ATV.

Kourou, novembre 2010

L’ICC et le module de service sont assemblés pour former l’ATV-2 « Johannes Kepler » à l’approche du grand jour, lorsqu’il entamera son vol de desserte de la Station spatiale internationale.

 

ATV