Airbus Defence and Space

SAFER: répondre aux situations d’urgence

Le service apporte des informations cruciales aux équipes chargées des secours

Le service SAFER de l’Union Européenne est coordonné par la division Airbus Defence and Space

Inondations au Pakistan, feux en Grèce, tremblement de terre en Haïti…, autant de catastrophes naturelles majeures qui nécessitent que les équipes de secours disposent le plus vite possible d’une description fiable de la situation sur le terrain. Le service SAFER (Services and Applications For the Emergency Response) a pour objectif de répondre à cette urgence en fournissant le plus rapidement possible des cartes produites à partir d’images satellites pour aider l'action des secours et des autorités en charge de la sécurité et de la protection civile.

Piloté par Spot Image, SAFER s'appuie sur les compétences et le savoir-faire de 54 partenaires spécialisés dans la gestion des risques et l'observation de la Terre et issus de 16 pays : le consortium regroupe ainsi des utilisateurs (services de protection civile des différents pays européens, organisations non gouvernementales), des fournisseurs de services (comme Infoterra, Sertit, Telespazio), des agences spatiales ainsi que des instituts de recherche.

Mis en place en janvier 2009, SAFER est entré dans sa phase opérationnelle en avril 2009, avec des équipes en astreinte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Dès qu’un service de protection civile demande l’activation du service, SAFER déclenche la programmation d’images satellites et fournit des cartes de référence en 6 heures, des cartes d’évaluation et de situation (l’objectif est de livrer ces informations en moins de 24 heures en Europe et dans le bassin méditerranéen, et en 36 heures dans le reste du monde), ainsi que des produits de suivi de crise et des produits thématiques spécialisés selon le type d’évènement. Au-delà de la réponse à l’urgence, SAFER vise également à fournir des services pour l’aide à la reconstruction et à la réhabilitation, ainsi que des outils contribuant à une meilleure prévention. L’optimisation des processus opérationnels, depuis l’acquisition de données en mode « rush », jusqu’à la fourniture d’informations aux décideurs et aux acteurs sur le terrain, en passant par l’interface avec les utilisateurs, est primordiale. Grâce à la coordination, par Spot Image, de l’ensemble des acteurs participant au service, et grâce à la réactivité des opérateurs satellite et fournisseurs de données, dont notamment Spot Image, l’accès très rapide aux images permet une livraison à temps des produits.

Depuis avril 2009, le service a été activé plus de trente fois en Europe et dans le monde (Tempête Xynthia en France, Tremblement de Terre à Haïti et en Indonésie, incendies). Plusieurs de ces activations ont été réalisées en collaboration étroite avec la Charte internationale « Espace et catastrophes majeures », au travers d’un accord de coopération établi entre SAFER et le Conseil directeur de la Charte.

Ainsi, alors que ce projet d’une durée de 3 ans s’inscrit dans une phase pré-opérationnelle de GMES, cette première année de service a permis de démontrer l’efficacité du modèle mis en place, et l’aptitude de l’Europe à renforcer ses capacités à fournir une assistance efficace en cas de catastrophes naturelles et de drames humanitaires. Au-delà de SAFER, l’enjeu pour Spot Image est de jouer un rôle central dans l’organisation et le pilotage du service GMES de gestion des crises.