Airbus Defence and Space

Les satellites qui soufflent leurs bougies en mars

ENVISAT, ROSETTA, GRACE et SPOT 4

Ce mois de mars marque l’anniversaire de trois satellites d’observation de la Terre et d’une sonde d’exploration spatiale dont Airbus Defence and Space a assuré la maitrise d’œuvre.

 

1er mars - ENVISAT - 9 ans en orbite

Envisat - Envisat (ENVIronmental SATellite), le satellite d’observation de la Terre le plus imposant et complexe d’Europe, a été lancé en 2002 par Ariane 5 en orbite polaire, à une altitude de 800 km. © Airbus Defence and Space

Envisat (ENVIronmental SATellite), le satellite d’observation de la Terre le plus imposant et complexe d’Europe, a été lancé en 2002 par Ariane 5 en orbite polaire, à une altitude de 800 km. Ce satellite de l’Agence spatiale européenne (ESA) permet à la communauté scientifique de mieux comprendre les effets du réchauffement planétaire, le phénomène El Niño, les mutations climatiques et la détérioration de la couche d’ozone, mais aussi les variations du niveau des océans, les calottes glaciaires, la végétation et la composition de l’atmosphère.

Le développement et la fabrication de ce satellite de 8200 kg a demandé plus de 10 ans et mobilisé une centaine d’entreprises dans 14 pays. Les sites d’Airbus Defence and Space au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et en France ont tous participé au programme : Airbus Defence and Space UK a assuré la maîtrise d’œuvre de la plate-forme polaire et de deux des principaux instruments ; les équipes allemandes ont assuré la responsabilité globale des instruments et se sont chargées de la case à équipements et de deux instruments de la charge utile. Airbus Defence and Space Espagne a fourni la structure du satellite et a apporté une contribution à trois des instruments, tandis que la France a fourni le module de service et divers autres instruments.

 

2 mars - ROSETTA - 7 ans dans l’espace

Rosetta - Lancée en mars 2004, cette mission prévoit un rendez-vous avec la comète Tchourioumov-Guerassimenko en 2014. © Airbus Defence and Space

La mission internationale Rosetta représente la troisième pierre angulaire du programme de science spatiale à long terme de l’ESA. Lancée en mars 2004, cette mission prévoit un rendez-vous avec la comète Tchourioumov-Guerassimenko en 2014. La sonde gravitera autour de la comète à un kilomètre de distance pendant près de deux ans afin d’étudier son noyau et son environnement, tandis qu’un atterrisseur s’y posera pour effectuer des recherches et analyses scientifiques à sa surface.

La mission Rosetta a été réalisée sous la maîtrise d’œuvre d’Airbus Defence and Space en Allemagne, qui était responsable de la fabrication de la sonde. Les équipes britanniques et françaises d’Airbus Defence and Space y ont également contribué en se chargeant respectivement de la plate-forme et de la suite avionique de la sonde, ainsi que celle d’Airbus Defence and Space Espagne qui a fourni l’antenne de gain intermédiaire.

 

17 mars - GRACE - 9 ans en orbite

Le doublet de satellites jumeaux Grace (Gravity Recovery and Climate Experiment) a précisément été développé dans le but d’approfondir la recherche dans ces domaines. © Airbus Defence and Space

Les sciences de la Terre et la climatologie visent aujourd’hui principalement à comprendre notre planète en tant que système intégral. Le doublet de satellites jumeaux Grace (Gravity Recovery and Climate Experiment) a précisément été développé dans le but d’approfondir la recherche dans ces domaines. Projet commun de la NASA et du Centre aérospatial allemand (DLR), Grace est la deuxième mission du programme ESSP (Earth System Science Pathfinder) de la NASA.

Les deux satellites de 480 kg chacun fabriqués par Airbus Defence and Space ont été lancés le 17 mars 2002 par Eurockot (dont Airbus Defence and Space est actionnaire majoritaire à 51 %) à bord d’un lanceur Rockot pour une mission de cinq ans. Ils gravitent en tandem à environ 220 km l’un de l’autre. La distance exacte qui les sépare varie selon l’influence de la gravité terrestre. Une connexion HF entre les deux satellites permet de mesurer en permanence les fluctuations de cette distance, à quelques millièmes de millimètre près, et d’établir ainsi une « cartographie » du champ gravitationnel terrestre avec une précision sans précédent. Pour la première fois, il a donc été possible de détecter des variations gravitationnelles mineures, induites par la circulation du magma au centre de la Terre, par la fonte des glaciers ou l’évolution des grands courants océaniques.

 

24 mars - Spot 4 - 13 ans en orbite

La série de plates-formes multi-missions Spot est désormais utilisée pour de nombreux satellites européens d’observation de la Terre en orbite terrestre basse © CNES - Distribution Airbus Defence and Space/Spot Image

La série de plates-formes multi-missions Spot d’Airbus Defence and Space, initialement conçue au profit du Centre national d’études spatiales (CNES), est désormais utilisée pour de nombreux satellites européens d’observation de la Terre en orbite terrestre basse, dont les satellites de reconnaissance militaires Helios, les satellites radar ERS, la plate-forme polaire Envisat et le satellite MetOp en orbite polaire.

Les cinq satellites Spot ont tous été fabriqués sous maîtrise d’œuvre d’Airbus Defence and Space, responsable de la plate-forme et du système d’imagerie haute-résolution de l’ensemble des satellites Spot.

 

En 1998, Spot 4 a enregistré la première photographie d’un autre satellite dans l’espace. © CNESEn 1998, Spot 4 a enregistré la première photographie d’un autre satellite dans l’espace, ERS-1, alors qu’il gravitait à 41 km en deçà, à une vitesse relative de 250 km/h. Sur l’image corrigée, ERS-1 apparaît à une résolution de 50 cm.

EnvisatGRACESPOTRosetta