Airbus Defence and Space

Satellites : sur le pied de guerre

Notre Terre est sous bonne surveillance : l'œil des satellites qui la scrutent en permanence peut à chaque instant fournir à l'Homme de précieuses informations sur son environnement.

24 août 2009 : les flammes sont aux portes d’Athènes. Un incendie sans précédent ravage la région grecque de l’Attique. Dans de nombreuses villes, les populations doivent être évacuées en urgence. Impossible dans l’immédiat de distinguer les voies accessibles des routes barrées par les flammes. Unique option : détourner certains satellites de leurs observations en cours, pour les focaliser sur la zone, aussi rapidement que possible.

Ces missions d’urgence demandées aux satellites sont de plus en plus nombreuses. En Grèce, Envisat, développé par Airbus Defence and Space, a pu fournir très rapidement aux autorités des informations essentielles pour secourir les populations en danger. Guidés depuis l’espace, les pompiers ont pu s’appuyer sur des données fiables et mises à jour en temps réel pour organiser leur intervention.

Plus récemment, en Haïti, plusieurs satellites se sont concentrés sur la zone sinistrée par le séisme, dès l’annonce de la catastrophe. Dans un tel contexte, où chaque minute perdue se solde par des pertes en vies humaines, la rapidité d’analyse et d’action est cruciale. C’est pourquoi tous les acteurs du monde spatial et scientifique unissent leurs efforts pour orienter leurs outils d’observation vers la zone sinistrée, dans le cadre de la charte internationale de l’Espace et des catastrophes majeures.

Une collaboration efficace : comme en Grèce, lors des incendies de 2009, ou en Indonésie après le tsunami de décembre 2004, des images haute définition ont pu rendre compte de l’état des infrastructures haïtiennes, quelques heures seulement après le drame. Recueillies et traitées en un temps record, ces données ont constitué de précieux indicateurs qui ont pu servir de base à l’organisation des secours d’urgence.

SatellitesurveillanceEnvisat