Airbus Defence and Space

L’espace au secours du Japon

Satellites d’Airbus Defence and Space soutiennent les mesures humanitaires

La double catastrophe du séisme et du raz-de-marée dévastateurs qui a ravagé le Japon le 11 mars a révélé une fois de plus le rôle vital des moyens spatiaux d’observation et de renseignement. Les images satellitaires transmises immédiatement après le tsunami sont cruciales pour permettre une évaluation urgente des zones sinistrées et organiser les secours.

La division Airbus Defence and Space GEO-Information Services s’est immédiatement mobilisée pour apporter ses ressources spécialisées en aide aux actions humanitaires.

Après le tremblement de terre du 11 mars 2011 et le tsunami qui a suivi, SPOT 5 a été mobilisé par la Charte Internationale Espace et Catastrophes Majeures pour couvrir la côte touchée par le séisme et par le tsunami. Un premier segment de quatre scènes, du 12 mars 2011, cartographie la ville de Sendaï et les centrales nucléaires Fukushima n°1 et n°2. Un second, acquis le 13 mars 2011, apporte des informations sur la partie nord de la côte japonaise.

La Charte Internationale Espace et Catastrophes Majeures est constituée d’agences spatiales du monde entier. Sa mission est d’obtenir et de fournir des données à tous ceux qui, autour du globe, sont touchés par des catastrophes, naturelles ou non.

Les centrales Fukushima Daiichi et Daini

A la suite de la panne du système de refroidissement de la centrale de Fukushima Daiichi et de l’évacuation importante qui a suivi, une explosion s’est produite près du réacteur nucléaire n°1. De plus, les systèmes de refroidissement de trois des quatre réacteurs de la centrale, Fukushima Daini (située douze kilomètres plus au sud), étaient également tombés en panne. Le 12 mars 2011, à titre de précaution, la population a été évacuée dans un rayon de 20 km autour des deux centrales. Fukushima Daiichi est l’une des 25 plus grandes centrales nucléaires au monde.

SPOT 5 a pu acquérir des images des deux centrales nucléaires dès le samedi 12 mars.

Séisme et tsunami, les satellites Airbus Defence and Space activés sur la côte japonaise © CNES 2011 - Distribution Airbus Defence and Space/Spot Image

Séisme et tsunami, les satellites Airbus Defence and Space activés sur la côte japonaise © CNES 2011 - Distribution Airbus Defence and Space/Spot Image

L’analyse des changements de TerraSAR-X

SPOT 5 n’est pas le seul satellite au sein de la division Airbus Defence and Space GEO-Information Services qui ait acquis des images de la catastrophe au Japon : le satellite radar TerraSAR-X a également produit des images des zones affectées. En combinant les nouvelles images acquises avec des archives, il a produit une analyse détaillée des changements survenus dans la zone de Sendai.

© DLR/ ZKI

Cette analyse montre clairement les zones urbaines touchées, les zones inondées et les zones encombrées de débris. (© DLR/ZKI)

EnvironnementSPOTTerraSAR-X