Airbus Defence and Space

Vénus est toujours active

Des coulées de lave relativement récentes ont été identifiées

La sonde Venus Express de l’Agence spatiale européenne (ESA) a transmis la preuve, la plus tangible à ce jour, que la planète Vénus est toujours géologiquement active. Des coulées de lave relativement récentes ont été identifiées grâce aux rayonnements infrarouges qu’elles émettent. Cette découverte suppose que la planète reste capable de déclencher des éruptions volcaniques.

Il est reconnu depuis longtemps que Vénus ne présente pas assez de cratères en raison d’un phénomène qui conserve la surface de la planète quasiment plane. Une récente analyse révèle que cette topographie est due à une séquence graduelle de petites éruptions volcaniques. Elle repose sur les données recueillies par le spectromètre VIRTIS (Visible and Infrared Thermal Imaging Spectrometer) à bord de la sonde Venus Express, fabriquée par Airbus Defence and Space et lancée en 2005.

Cette image représente le pic volcanique de 200 m de diamètre Idunn Mons (situé à 46 °S, 214,5 °E). La topographie a été établie grâce aux données transmises par la sonde Magellan de la NASA, accentuées par une exagération verticale de 30. Les données radar (en marron) communiquées par Magellan ont été étendues aux données topographiques. Les zones claires sont accidentées ou escarpées, tandis que les zones sombres sont planes.

Le calque coloré révèle les caractéristiques thermiques à partir des données de luminosité de la surface recueillies par Venus Express. Les variations de température dues à la topographie ont été supprimées. La luminosité indique que la composition des minéraux a été altérée en raison de la coulée de lave. Le violet marque la zone la plus froide, tandis que le rouge-orangé représente la zone la plus chaude située au sommet, qui culmine à environ 2,5 km au-dessus des plaines, et au niveau des écoulements qui en émanent.

Système solaireVenus ExpressExploration spatiale