Airbus Defence and Space

Exploration de l'Univers Actualités

Venus Express, fin d’une mission et début de l’exploitation des données

Alors que la mission Venus Express s’est achevée en décembre 2014, Vénus n'a pas fini de livrer ses secrets...

Des années d'exploitation des données recueillies par Venus Express, dont Airbus Defence and Space était maître d’œuvre, seront nécessaires pour étudier l'atmosphère vénusienne, de la surface jusqu'à l'ionosphère.

L’objectif initial de cette mission, qui devait durer 486 jours terrestres hors voyage et qui a été étendue par trois fois, était d’étudier l’atmosphère de Venus et sa composition chimique, ses paramètres thermodynamiques (pression, densité, températures) ainsi que les mouvements de l’atmosphère.

Venus Express a tenu sa promesse. Pour Josian Fabrega (aujourd'hui Responsable Développement et Ventes pour les systèmes de Satellites d’Observation de la Terre pour l’Amérique Latine au sein d’Airbus Defence and Space) « cette très belle mission récompense le travail des équipes d’Airbus Defence and Space et ses sous-traitants qui ont donné au client ESA une totale satisfaction». Effectivement, Martin Kessler, chef des opérations scientifique de l'ESA explique sur le site de l'ESA: « Alors que nous sommes tristes que cette mission se termine, nous sommes néanmoins heureux de la réussite de Venus Express dans le cadre du programme de science planétaire de l'ESA et sommes persuadés que les données représentent un héritage que nous exploiterons encore longtemps. »

Venus ExpressExploration spatialeESAAirbus Defence and SpacePlanète