Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space a achevé la préparation du télescope spatial Gaia

• Gaia, le télescope spatial le plus évolué jamais réalisé en Europe, est prévu pour être lancé le 19 décembre

• Conçu et construit par Airbus Defence and Space pour l’Agence spatiale européenne, Gaia intègre le meilleur de la technologie spatiale (Carbure de Silicium, détecteur d’un milliard de pixels, micro-propulsion gaz froids) pour partir à la chasse aux étoiles

• Gaia va cartographier la Voie Lactée en 3D pour mieux comprendre l’origine et l’évolution du Système solaire

11 décembre  2013 - Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, achève à Kourou, en Guyane française, la préparation de Gaia, le télescope spatial le plus évolué jamais réalisé en Europe. Son lancement est prévu le 19 décembre prochain à bord de Soyouz.

Conçu et construit par Airbus Defence and Space pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), Gaia a pour mission de dresser une carte extrêmement précise en 3D jusqu’aux confins de notre galaxie, la Voie Lactée. Son objectif : améliorer notre compréhension des origines et de l’évolution du Système solaire. La mission Gaia devrait également permettre la découverte de centaines de milliers d’objets célestes inconnus, y compris des planètes extrasolaires et des étoiles avortées, appelées naines brunes. A l’intérieur de notre système solaire, Gaia devrait également arriver à identifier des dizaines de milliers d’astéroïdes supplémentaires.

« Gaia est un véritable microscope galactique, ce sont les yeux de l’Univers ! », explique Eric Béranger, CEO d’Airbus Defence and Space. « Gaia est aussi un système spatial hors normes : la précision de ses instruments est telle que les ingénieurs d’Airbus Defence and Space ont dû se surpasser pour concevoir une structure d’une stabilité jamais atteinte et franchir un « saut quantique » dans la maîtrise des technologies. Je suis extrêmement impressionné par le travail extraordinaire qu’ils ont accompli depuis 10 ans ».

Gaia emportera des instruments ultramodernes, parmi lesquels le télescope le plus sensible jamais réalisé. A l’instar du télescope spatial de la mission Herschel de l’ESA, et de tous les instruments réalisés par Airbus Defence and Space pour les missions d’observation de la Terre, cet équipement de pointe bénéficie d’une expertise unique développée par Airbus Defence and Space dans le domaine des télescopes en carbure de Silicium (SiC). Airbus Defence and Space et son partenaire Boostec ont réussi à créer, au fil des réalisations spatiales, une véritable filière économique aujourd’hui couronnée de succès. Le SiC produit en région Midi-Pyrénées est exporté dans le monde entier.

Gaia utilisera également un capteur « photographique » d’une précision jamais égalée. La précision des mesures effectuées par les instruments optiques de Gaia sera extrêmement élevée : à 700 km de distance, l’équivalent de l’altitude des satellites d’observation de la Terre, Gaia serait capable de distinguer un cheveu, grâce notamment à son plan focal gigantesque d’un milliard de pixels composé de 106 détecteurs CCDs. La sonde emploiera également, pour son contrôle d’attitude, une propulsion à gaz froid (azote), qui lui permet de rester parfaitement stable et de viser avec la précision extrême requise.

Gaia sera situé sur l’un des cinq points de Lagrange du système Soleil - Terre, le point L2. Les points de Lagrange sont des points d’équilibre gravitationnel dans notre système solaire où un corps, par exemple un satellite, orbite autour du Soleil à la même vitesse angulaire que la Terre et reste donc fixe par rapport à l’axe Soleil-Terre. Situés à 1,5 million de kilomètres de la Terre, ces emplacements sont très convoités par les missions spatiales d’observation astronomique requérant une très grande stabilité de pointage.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Together, pioneering excellence

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la deuxième mondiale. Elle est la seule entreprise au monde à couvrir la gamme complète des systèmes, équipements et services spatiaux civils et militaires.

En 2012, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5,8 milliards d’euros avec 18 000 employés dans le monde entier.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space, maître d’œuvre européen pour les lanceurs, les systèmes orbitaux et l’exploration spatiale ; Airbus Defence and Space, l’un des principaux fournisseurs de solutions de systèmes satellitaires, tels que satellites, segments sol, charges utiles et équipements ; et Airbus Defence and Space, partenaire de services spatiaux pour les missions critiques, et fournisseur de solutions fixes et mobiles complètes couvrant les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, ainsi que les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Airbus Defence and Space est une filiale à 100 % du Groupe AIRBUS Group, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d'affaires de 56,5 milliards d'euros, avec un effectif de plus de 140 000 personnes.

Au 1er janvier 2014, Airbus Defence and Space sera intégré au sein d’Airbus Defence and Space avec Airbus Military et Cassidian.

Contact presse :

Gregory Gavroy                                                              Tél. : +33 (0) 1 77 51 80 32

GaiaUnivers ExplorationScience