Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space achève les boucliers thermiques de la mission ExoMars 2016

• Ces boucliers vont protéger la capsule Schiaparelli lors de sa rentrée dans l’atmosphère martienne
• Airbus Defence and Space est également responsable du développement du rover martien de la mission ExoMars 2018

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, vient d’achever la réalisation des deux boucliers thermiques destinés à la première mission européenne ExoMars (2016). Ces boucliers vont protéger la capsule Schiaparelli lors de sa rentrée dans l’atmosphère martienne. Ils seront bientôt livrés à Thales Alenia Space (TAS), maître d’œuvre du programme pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA).

La mise au point des boucliers de Schiaparelli a mobilisé les équipes Space Systems d’Airbus Defence and Space, notamment sur le site de Saint-Médard-en-Jalles (près de Bordeaux). En parallèle de ce travail sur la mission ExoMars 2016, Airbus Defence and Space est responsable du développement du véhicule (rover) de la mission ExoMars 2018, pour laquelle l’entreprise est un contributeur majeur. Ce rover devra être capable de se poser sur Mars, de s’y déplacer, de naviguer de manière indépendante et de prélever des échantillons pour les analyser sur place.

« Les équipes d’Airbus Defence and Space ont développé une expertise inégalée dans l’exploration planétaire, grâce à des réalisations parmi lesquelles le bouclier de la sonde Huygens qui s’est posé sur Titan en 2005 », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems. « Des études initiales aux technologies nécessaires à la rentrée atmosphérique, nous préparons la prochaine génération de protections thermiques qui pourrait être utilisée, notamment, sur les futures missions de retour d’échantillons planétaires ou de la station spatiale ».

Le bouclier avant de Schiaparelli, de 2,4 mètres de diamètre pour 80 kg, est composé d’une structure sandwich carbone, recouverte de 90 tuiles d’un matériau isolant, le Norcoat Liège. Durant la phase de rentrée atmosphérique, ce matériau devra résister à des températures allant jusqu’à 1850°C, avant d’être éjecté. Le bouclier arrière, qui contient notamment la chaîne de parachutes utilisée pendant la descente, ne pèse que 20 kg et se compose de 93 tuiles, de 12 formes différentes, collées sur une structure carbone. Les équipements de la sonde seront intégrés dans le bouclier avant, puis recouverts du bouclier arrière, avant l’assemblage final à Baïkonour en vue du lancement.

Schiaparelli, ou EDM (Entry, Descent and Landing Demonstrator Module), n’est pas seulement un démonstrateur technologique, qui vise à valider la capacité de l’Europe à réussir un atterrissage contrôlé sur la surface de Mars, il emportera aussi des instruments scientifiques qui amélioreront significativement notre connaissance de la Planète Rouge. Dans ce type de mission, la phase de rentrée atmosphérique est cruciale et les boucliers thermiques, avant et arrière, seront des éléments clé de la mission.

Le lancement de la première mission ExoMars est prévu sur Proton en janvier 2016. Elle comprendra un satellite, le Trace Gas Orbiter (TGO), qui se mettra en orbite autour de Mars, et une capsule, Schiaparelli, qui effectuera une rentrée dans l’atmosphère martienne avant de se poser sur la Planète Rouge.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Contacts presse:

Gregory Gavroy        
+ 33 1 77 51 80 32                 
gregory.gavroy@astrium.eads.net

Astrid Emerit             
+ 33 1 77 51 80 36                 
astrid.emerit@astrium.eads.net

ExoMarsAirbus Defence and Space