Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space construit l’autoroute spatiale de l’information, EDRS

• Airbus Defence and Space permettra la transmission d’images en temps réel depuis l’espace grâce au système européen de relais de données EDRS (European Data Relay System)

• Airbus Defence and Space s’associera à l’ESA dans le cadre d’un partenariat public-privé pour fournir des services de transmission de données facilitant l’observation de la Terre par satellite sur demande

• Le système EDRS transmettra d’importants volumes de données d’observation de la Terre au profit de la protection de l’environnement, des services de secours et de sécurité, ainsi que des opérateurs de satellites commerciaux d’observation de la Terre et de leurs utilisateurs

Paris, le 4 octobre 2011 - Airbus Defence and Space, le numéro un de l’industrie spatiale européenne, s’associera à l’Agence spatiale européenne (ESA) pour concevoir, livrer et exploiter le système européen de relais de données EDRS (European Data Relay System).

Le système EDRS sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) et financé par les différents partenaires dans le cadre de cet accord. Le montant du contrat signé par l’ESA avec Airbus Defence and Space est de 275 millions d’euros.

Les deux charges utiles de télécommunications en orbite géostationnaire du système EDRS permettront le relais de données bidirectionnelles à large bande entre des satellites en orbite basse (LEO) et un segment sol associé à l’une ou l’autre des charges utiles. EDRS augmentera le temps durant lequel les satellites LEO peuvent communiquer avec le sol, tout en permettant un transfert immédiat de données à large bande vers l’utilisateur. Il offrira aussi la capacité de reprogrammer ces satellites d’observation de la Terre en quasi temps réel, afin d’assurer l’acquisition et l’envoi au bon moment d’images à la suite de catastrophes naturelles. Cela aidera les organes d’intervention d’urgence à cartographier précisément les zones sinistrées et à coordonner efficacement les secours. La reprogrammation des satellites LEO et la réception de leurs images ne sont pour le moment possibles que lorsque ces satellites survolent un site géographique spécifique avec une station sol dédiée.

Cette future autoroute spatiale de l’information offrira à l’Europe un accès indépendant et sur demande à d’importants volumes de données d’observation de la Terre en temps réel émanant de satellites en orbite basse. Le système résoudra le problème de plus en plus récurrent des « embouteillages de données dans l’espace », tout en optimisant la réactivité et l’utilité des satellites d’observation de la Terre.

« Le système EDRS bénéficiera non seulement de l’expertise d’Airbus Defence and Space en matière de partenariat public-privé, mais également de notre expérience unique dans la fourniture de services de géo-information et de communications sécurisées par satellite », a déclaré Eric Béranger, CEO d’Airbus Defence and Space. « Outre l’Union européenne et l’ESA, le système EDRS pourra potentiellement être exploité par d’autres agences spatiales nationales, ainsi que par les états et les utilisateurs commerciaux ».

Les opérations du système EDRS débuteront avec le lancement de la première mission EDRS fin 2014, qui embarquera à bord d’un satellite d’Eutelsat : EUTELSAT 9B fabriqué par Airbus Defence and Space et positionné à 9° Est. En parallèle, Airbus Defence and Space attribuera à la société allemande OHB-System le contrat de fabrication du deuxième satellite EDRS, en vue d’un lancement en 2015. Les charges utiles EDRS des deux satellites seront fabriquées par TESAT, filiale à 100 % d’Airbus Defence and Space. Les terminaux de communication laser LCT (Laser Communication Terminals) transmettront les données entre les satellites EDRS et les satellites d’observation en orbite basse, à raison d’un débit de 1,8 gigabit par seconde. Ces terminaux sont développés et fabriqués par TESAT. Cette technologie de pointe a été mise au point dans le cadre d’un contrat de l’Agence spatiale allemande (DLR).

Grâce au programme communautaire de surveillance environnementale et sécuritaire GMES (Global Monitoring for Environment and Security) et aux satellites Sentinel, l’Union européenne est destinée à devenir l’entité propriétaire de ce service, dont une capacité supplémentaire pourra être commercialisée par Airbus Defence and Space auprès d’utilisateurs tiers.

Airbus Defence and Space a été sélectionné comme maître d’œuvre du programme EDRS à l’issue d’un appel d’offres émis par l’ESA, grâce à son expertise mondiale en matière de communications sécurisées par satellite, à son expérience d’opérateur de satellites et de services d’observation de la Terre, ainsi qu’à son rôle de précurseur dans les montages financiers innovants.

 

Pour visionner l’animation: http://videos-en.astrium.eads.net/#/video/iLyROoafzL7i

 

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne en matière de technologies spatiales. C’est la filiale à 100 % d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2010, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros avec plus de 15 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol, et Airbus Defence and Space pour des solutions intégrées pour les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, des équipements de communication par satellite de haute sécurité, des produits et services sur mesure de navigation et de géo-information pour le monde entier.

AIRBUS Group est un leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2010, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d'affaires de 45,8 milliards d'euros, avec un effectif de près de 122 000 personnes.

 


Contacts presse : 

Grégory Gavroy (Airbus Defence and Space FR)                                         Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Daniel Mosely (Airbus Defence and Space GB)                                          Tél. : +44 (0) 1438 778180

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                        Tel. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                   Tél. : +34 91 586 37 41

 

www.space-airbusds.com

Observation de la Terre