Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space gèrera le programme européen d’exploitation de la Station Spatiale Internationale

L’ouverture de l’écoutille entre l’ISS et le laboratoire Columbus, marque le début de l’exploitation européenne de la Station spatiale internationale. Airbus Defence and Space est à la tête d’un consortium industriel chargé de cette exploitation dans le cadre d’un programme de l’Agence spatiale européenne (ESA)...

Brême, le 14 février 2008 – L’ouverture de l’écoutille entre l’ISS et le laboratoire Columbus, marque le début de l’exploitation européenne de la Station spatiale internationale. Airbus Defence and Space est à la tête d’un consortium industriel chargé de cette exploitation dans le cadre d’un programme de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Ce programme d’exploitation représente une enveloppe de 2,6 milliards d’euros et s’étendra jusqu’en 2013. Le contrat comprend la préparation des missions européennes, la production et le lancement des modules ATV 2 à 5, ainsi que la formation des équipages européens de l’ISS. Il prévoit par ailleurs le contrôle des missions et l’acheminement de toutes les composantes européennes de la Station.

Dans le cadre de ce contrat d’exploitation, Airbus Defence and Space a préparé les astronautes européens Hans Schlegel et Léopold Eyharts aux aspects techniques de leur future mission. La mise en service de Columbus débutera immédiatement après son amarrage par quatre expérimentations internes (« Biolab », « European Physiology Module » (EPM - conçue pour les projets de médecine humaine), « Fluid Science Laboratory » (FSL - qui permettra de mener des expériences dans le domaine de la physique des fluides) et « European Drawer Rack » (EDR - un laboratoire modulaire multi-usage). Deux autres expérimentations seront également effectuées sur la plate-forme de charge utile externe (Solar pour l’étude du spectre du rayonnement solaire et EuTEF pour les expériences nécessitant une exposition au vide spatial).

La première expérience interne, intitulée « Geoflow » et réalisée à l’aide de l’armoire FSL (Fluid Science Lab), vise à sonder les profondeurs de la Terre pour prévoir, par exemple, l’activité tellurique future. Pour cela, elle utilisera l’apesanteur pour recréer artificiellement un champ gravitationnel central dans une coque sphérique et étudier ainsi les courants du noyau terrestre liquide.

Après l’arrimage de Columbus à l’ISS et la mise en service des premiers systèmes, le Centre de contrôle de Columbus, basé à Oberpfaffenhofen et dépendant du Centre aérospatial allemand (DLR), prendra le contrôle du module auparavant assuré par la NASA.

En tant que maître d’œuvre principal, Airbus Defence and Space a réalisé le laboratoire Columbus pour le compte de l’ESA. Pendant dix ans, Airbus Defence and Space a développé et construit à Brême ce module spatial de près de 13 tonnes avec la participation des autres centres Airbus Defence and Space de Saint-Médard-en-Jalles pour le bouclier anti-micrométéorites et anti-débris et de Toulouse notamment pour la charge utile « Biolab », qui a pris place à bord de Columbus, dédiée aux expériences sur les cellules, cultures tissulaires, micro-organismes, végétaux et invertébrés et l’instrument « Cardiolab » pour l’étude du système cardiovasculaire, dont un exemplaire a déjà volé sur Mir. Le centre allemand de Friedrichshafen a également développé des expériences embarquées telles que les équipements d’expérimentation de cristallisation et de diagnostic de protéines (PCDF) et la cristallisation de protéines avancée (APCF).

Airbus Defence and Space a également apporté d’autres contributions à l’ISS, à savoir les logiciels du CGS (Columbus Ground System), le Système de gestion de données (DMS-R) pour le module de service russe Zvezda et le bras européen robotisé ERA.

D’un coût de 880 millions d’euros, Columbus est conçu pour une durée de vie nominale d’au moins dix ans.

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2006, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros avec 12 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour d’ Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol, et de sa filiale à 100 % Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture des services satellitaires.

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2006, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 39,4 milliards d’euros avec un effectif de plus de 116 000 personnes.

 

Contacts presse :

Airbus Defence and Space (FR) Rémi Roland + 33 1 77 75 80 37

Airbus Defence and Space (UK) Jeremy Close + 44 1 43 8 77 38 72

Airbus Defence and Space (ALL) Mathias Pikelj + 49 7545 891 23

Airbus Defence and Space (ESP) Francisco Lechon + 34 (0) 91 586 37 41

ISSStation spatiale internationaleColumbusDMS-R