Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space : Lancement réussi du satellite Sentinel-2A qui va fournir une « vision en couleur » de la Terre

- Grâce à son instrument multispectral, qui offre une qualité d’image unique, ce satellite va donner de la couleur au programme Copernicus
- Les données seront transmises par laser via la nouvelle autoroute spatiale de l’information « SpaceDataHighway »

Sentinel-2A est le premier satellite optique d’observation de la Terre du programme européen Copernicus. Développé et construit sous la maîtrise d’œuvre d’Airbus Defence and Space pour l’Agence spatiale européenne (ESA), il a été lancé  mardi 23 juin, à 03:51:58 HAEC (22 juin, à 22:51:58 heure locale), par un lanceur Vega depuis le port spatial de Kourou, en Guyane.  À peine plus d’une heure après, le panneau solaire de Sentinel-2A a été déployé et est entré en fonction. Pesant 1,1 tonne, le satellite  a été conçu pour une durée de vie utile de 7 ans et trois mois en orbite polaire, à 780 km d’altitude.

« Ce lancement marque une étape majeure dans l’observation de la Terre et de l’environnement par satellite, grâce aux  performances exceptionnelles de l’instrument multispectral de Sentinel-2, ainsi qu’à la mise à disposition rapide des données grâce à sa capacité de transmission», a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems au sein d’Airbus Defence and Space.

La mission Sentinel-2 contribuera à la gestion de la sécurité alimentaire en fournissant des informations au secteur agricole. Elle permettra également d’étudier et de cartographier l’état et les changements des surfaces terrestres, et de surveiller les forêts du monde entier. Elle transmettra en outre des données sur la pollution des lacs et des eaux côtières. Les images des inondations, des éruptions volcaniques et des glissements de terrain contribueront à la production de cartes pour la gestion des catastrophes naturelles et faciliteront les opérations de secours humanitaires.

Cette mission est constituée de deux satellites identiques, Sentinel-2A et Sentinel-2B, lequel sera lancé en 2016 sur la même orbite, mais à 180° d’écart. En l’espace de cinq jours, les satellites couvriront la Terre entre les latitudes 56° Sud et 84° Nord, optimisant ainsi la zone de couverture globale et la transmission des données au profit de nombreuses applications. Sentinel-2B, qui se trouve actuellement dans les salles blanches d’Airbus Defence and Space, sera paré au lancement en 2016.

L’instrument d’imagerie, qui utilise 13 bandes spectrales allant du visible à l’infrarouge, fournit des images multispectrales de haute résolution de la surface de la Terre (jusqu’à 10 m de résolution), à raison d’une fauchée de 290 km. Ce très grand champ de vision offre une couverture plus vaste, tout en livrant un niveau de détail sans précédent.

Sentinel-2 s’inscrit également dans le cadre d’un autre programme de l’ESA : le système-relais européen EDRS, un réseau de charges utiles de communication laser à bord de satellites géostationnaires et en orbite terrestre basse. Également appelé « TheSpaceDataHighway » – l’autoroute spatiale de l’information – le système fournira des services de communication rapides et sécurisés pour les satellites Sentinel-1 et Sentinel-2. Il garantira la disponibilité des données en temps voulu, en particulier pour les applications critiques comme la surveillance de l’environnement, les interventions d’urgence et les missions de sécurité.

Capable de produire des images couleur au profit de Copernicus, Sentinel-2A complète parfaitement l’imagerie radar fournie 24h/24 par le premier satellite Sentinel (Sentinel-1A, lancé le 3 avril 2014) indépendamment des conditions météorologiques. Sentinel-1A est équipé d’un instrument radar en bande C construit par Airbus Defence and Space.

C’est la collaboration étroite entre l’ESA, la Commission européenne, l’industrie, les fournisseurs de service et les utilisateurs de données qui rend la mission Sentinel-2A possible. Son développement a mobilisé une soixantaine d’entreprises, emmenées par Airbus Defence and Space en Allemagne pour les satellites, en France pour les instruments multispectraux, et en Espagne pour la structure mécanique du satellite.

 

À propos de Copernicus

Copernicus représente le programme d’observation de la Terre le plus ambitieux à ce jour. Il fournira des informations précises, rapides et facilement accessibles afin d’améliorer la gestion de l’environnement, comprendre et réduire les effets du changement climatique et garantir la sécurité civile. Copernicus est le nouveau nom du programme GMES (Global Monitoring for Environment and Security). Cette initiative est dirigée par la Commission européenne (CE), en partenariat avec l’Agence spatiale européenne (ESA). L’ESA coordonne la composante spatiale du programme et la livraison des données issues de plus de 30 satellites contributeurs, et exploite - en tandem avec Eumetsat - les satellites Sentinel. La Commission européenne, qui intervient au nom de l’Union européenne, est responsable de l’ensemble de l’initiative, définit les besoins et gère les services.

 

Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 13 milliards d’euros avec un effectif de plus de 38 000 employés.

Contacts presse:

Gregory Gavroy         + 33 1 39 06 89 42                 gregory.gavroy@airbus.com

Astrid Emerit              + 33 1 39 06 89 43                 astrid.emerit@airbus.com

 

 

www.airbusdefenceandspace.com

Satellites SentinelObservation de la TerreCopernicusESAAirbus Defence and Space