Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space livre l’instrument radar de Sentinel-1A

• Airbus Defence and Space livre l’instrument radar de Sentinel-1A à Thales Alenia Space

• Sentinel-1A est le premier des nouveaux satellites de l’ESA dédiés à la surveillance environnementale globale

• Cette mission de sept ans débutera en 2014

• Le radar de Sentinel-1 bénéficie des 30 années d’expérience d’Airbus Defence and Space en matière de technologie radar

28 octobre 2013 - Airbus Defence and Space, numéro deux mondial de l’industrie spatiale, a achevé l’instrument radar destiné au satellite d’étude environnementale Sentinel-1A, qui sera livré à Thales Alenia Space (TAS) à Rome pour être intégré à bord du satellite.

« Les instruments des satellites Sentinel-1 ouvrent un nouveau chapitre de notre success story en matière de radar spatiaux », a déclaré Eckard Settelmeyer,  Directeur Observation de la Terre, Navigation et Sciences pour Airbus Defence and Space en Allemagne.

Airbus Defence and Space était le responsable industriel global pour les satellites européens ERS-1/ERS-2 et Envisat, et a également développé et conçu les charges utiles radar AMI pour ERS, ASAR pour Envisat et ASCAT pour MetOp. Par ailleurs, Airbus Defence and Space est responsable des projets de satellites radar allemands TerraSAR-X et TanDEM-X ainsi que des futurs satellites équipés de la technologie d’antenne réseau active pour le programme SARah. Ce large éventail de technologies et de produits est un succès».

Sentinel-1A, réalisé sous la maîtrise d’œuvre de TAS, est le premier d’une série de satellites de surveillance conçus dans le cadre du programme européen Copernicus, une initiative de la Commission européenne, l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) pour créer un réseau européen durable de satellites dédiés au recueil et à l’analyse des données environnementales, mais aussi aux besoins en matière de protection civile et d’action humanitaire.

Sentinel-1 a été spécialement conçu pour accomplir un large spectre de missions environnementales, notamment la surveillance de l’environnement maritime, l’observation de la fonte des glaces, des marées noires ainsi que des glissements de terrain et des inondations. Il apportera sa contribution aux activités de reconnaissance et de soutien opérationnel en réponse aux catastrophes naturelles, qui nécessitent des données actualisées aussi rapidement que possible.

Les données transmises permettront également de déterminer les changements environnementaux à plus long terme, comme l’évolution de la taille de la calotte glaciaire au Groenland et en Antarctique.

A compter de 2014, ce satellite d’environ 2,3 tonnes gravitera autour de la Terre à près de 700 km d’altitude. Son orbite passera par les pôles à chaque révolution, permettant ainsi à l’instrument radar de balayer la planète en « fauchées » à mesure que celle-ci défilera sous le satellite. Une nouveauté apportée au radar d’Airbus Defence and Space lui permettra d’enregistrer des informations en permanence (24h/24). Sentinel-1A, qui sera lancé à bord d’un lanceur Soyouz depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane, devrait observer la Terre depuis son orbite pendant au moins sept ans.

Son jumeau, Sentinel-1B, sera lancé environ 18 mois plus tard, afin d’améliorer les intervalles de revisite, soit l’accès à chaque point de la Terre dans un délai le plus court possible. Une fois en orbite, les deux satellites permettront de cartographier la planète entière en l’espace de seulement six jours.

Fabriqué par Airbus Defence and Space, l’instrument radar SAR en bande C est au cœur de la mission. Ses technologies de base, comme les modules T/R et l’électronique frontale (front-end) de l’antenne ainsi que les sous-systèmes avancés de gestion des données et de transmission ont été conçus par Thales Alenia Space.

La caractéristique la plus remarquable de ce radar SAR (Synthetic Aperture Radar) est son antenne électronique active, qui mesure 12,30 m sur 0,90 m. En profitant de la mécanique de vol du satellite, il pourra simuler une antenne virtuelle sensiblement plus grande que celle physiquement présente à bord du satellite, et donc accentuer la résolution d’image. Le faisceau radar en bande C, d’une longueur d’ondes de 6 cm, pénètrera le couvert forestier pour atteindre le sol, et déterminera les changements intervenant à la surface de la Terre au millimètre près.

Construit par Airbus Defence and Space à Friedrichshafen, l’instrument SAR de Sentinel-1 est équipé d’une antenne à guide d’ondes composée de 560 antennes individuelles couplées entre elles. L’électronique SAR connectée a été fournie par le site Airbus Defence and Space de Portsmouth, en Angleterre. Cette antenne active peut être orientée électroniquement vers une nouvelle zone d’observation, sans débattement mécanique. Grâce à cette technologie, plusieurs fauchées adjacentes peuvent être effectuées à chaque survol, puis combinées pour former une image plus large.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Together, pioneering excellence

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la deuxième mondiale. Elle est la seule entreprise au monde à couvrir la gamme complète des systèmes, équipements et services spatiaux civils et militaires.

En 2012, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5,8 milliards d’euros avec 18 000 employés dans le monde entier.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space, maître d’œuvre européen pour les lanceurs, les systèmes orbitaux et l’exploration spatiale ; Airbus Defence and Space, l’un des principaux fournisseurs de solutions de systèmes satellitaires, tels que satellites, segments sol, charges utiles et équipements ; et Airbus Defence and Space, partenaire de services spatiaux pour les missions critiques, et fournisseur de solutions fixes et mobiles complètes couvrant les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, ainsi que les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Airbus Defence and Space est une filiale à 100 % du Groupe AIRBUS Group, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d'affaires de 56,5 milliards d'euros, avec un effectif de plus de 140 000 personnes.

 

Contact presse :

Gregory Gavroy                                                   Tél. : +33 (0) 1 77 51 80 32

Airbus Defence and SpaceObservation de la TerreRadarsurveillanceEnvironnement