Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space maître d’œuvre de CHEOPS, le satellite de l’ESA qui va détecter et caractériser les exoplanètes

• Cette première mission de classe S (Small) de l’ESA va mesurer la luminosité des étoiles pour aider à déterminer le rayon des exoplanètes
• L’entreprise va concevoir et fabriquer le satellite, prévu au lancement en décembre 2017

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, a remporté la maîtrise d’œuvre de la mission CHEOPS (CHaracterising ExOPlanet Satellite), première d’une nouvelle catégorie de « petites missions » du programme scientifique de l’Agence spatiale européenne (ESA). L’objectif principal de la mission CHEOPS consiste à observer, grâce à la méthode de photométrie à ultra haute précision, les transits planétaires autour d’étoiles déjà connues.

La signature du contrat CHEOPS s’est inscrite dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire de l’ESA au Centre européen d’astronomie spatiale (ESAC) à Madrid, qui se sont tenues en présence de Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol et de Jean-Jacques Dordain, directeur général de l’ESA. Assistaient également à l’évènement le ministre espagnol de l’industrie, José M. Soria, le directeur des sciences et de l’exploration de l’ESA, Álvaro Giménez, et l’astronaute espagnol Pedro Duque.

En observant la luminosité d’une étoile, les scientifiques tenteront de repérer les signes du bref passage d’une planète devant elle. Grâce à ces observations, le satellite pourra déterminer le rayon exact de la planète en question. Pour les planètes dont la masse est connue, cette démarche permettra en outre de calculer leur densité, fournissant ainsi de précieuses indications sur leur structure interne, leur formation et leur évolution. Un autre objectif consiste à fournir des cibles prioritaires aux futures installations spectroscopiques au sol (par exemple l’E-ELT – European Extremely Large Telescope) ou dans l’Espace (par exemple le James Webb Space Telescope).

« Cette mission représente un grand challenge, à la fois pour l’ESA et pour l’industrie, car elle nécessite un programme de développement particulièrement exigeant en matière de conception, de qualité et de délais pour parvenir à un lancement en 2017 », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems. « J’ai toute confiance dans le fait que nos équipes vont relever ce challenge scientifique, fortes de leur expérience acquise sur des petites missions d’observation de la Terre telles qu’Ingenio ou Sentinel-5 Precursor ».

CHEOPS est la première des missions de classe S (Small) de l’ESA et elle a été sélectionnée parmi 26 autres missions candidates. Ces missions S sont conçues pour tirer le meilleur parti de technologies éprouvées. Elles doivent en outre pouvoir être développées rapidement et à bas coût, afin de répondre de manière agile aux idées nouvelles de la communauté scientifique. Le satellite sera basé sur la famille de plates-formes satellitaires à bas coût Astrobus d’Airbus Defence and Space (dérivée notamment sur des satellites Spot 6 & 7, KazEOSat-1…), le neuvième pour une mission de l’ESA, après Sentinel-5 Precursor et les MetOp-SG, notamment.

Après les programmes Ingenio et Paz, CHEOPS va confirmer les compétences d’Airbus Defence and Space en Espagne comme concepteur de missions satellitaires. L’entreprise va s’appuyer sur les qualités éprouvées de sa famille Astrobus pour livrer CHEOPS en respectant les délais et les impératifs de qualité fixés.

Le satellite évoluera à une altitude située entre 650 et 800 km sur une orbite héliosynchrone crépusculaire, avec une inclinaison d’environ 98°. Sa durée de vie nominale en service est de 3 ans et demi. L’Université de Berne réalise CIS (CHEOPS Instrument System), l’instrument de bord du satellite, qui comprend un télescope Ritchey-Chrétien de 33,5 cm de diamètre et un capteur CCD (Charge-Coupled Device) rétroéclairé hautes performances.


A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Contacts Presse:

Gregory Gavroy
+ 33 1 39 06 89 42
gregory.gavroy@astrium.eads.net

Astrid Emerit
+ 33 1 39 06 89 43
astrid.emerit@astrium.eads.net

CHEOPS (CHaracterising ExOPlanet Satellite)ESAAirbus Defence and Space