Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space prépare le lancement de l’ATV-5 ‘Georges Lemaître’

- 50 kg de café pour l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) à bord de cet ultime ATV
- Nouveau record d’emport pour Ariane 5 avec l’ATV-5

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial de l’industrie spatiale, prépare actuellement le lancement du cinquième ATV (Automated Transfer Vehicle). Baptisé du nom de l’astronome et cosmologue belge Georges Lemaître, l’ATV prendra son envol le 25 juillet 2014, à l’aube, à bord du lanceur européen Ariane 5 ES, depuis le port spatial européen de Kourou (Guyane). Il rejoindra la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission de six mois environ. Airbus Defence and Space assume la responsabilité industrielle totale, à la fois de l’ATV et du lanceur européen Ariane 5.

L’ATV-5 sera le dernier cargo spatial européen de cette famille à prendre le chemin de l’ISS. Avec une masse totale d’environ 20,3 tonnes, ‘Georges Lemaître’ dépasse ses quatre prédécesseurs en étant la plus lourde charge utile jamais injectée en orbite par un lanceur Ariane. Au total, il transportera un peu moins de 6,6 tonnes de fournitures, dont près de 4 tonnes pour le carburant, l’eau et l’air, et environ 2,7 tonnes de denrées alimentaires, vêtements et équipements de recherche empaquetés dans 154 sacs.

Cette cargaison est aussi variée que le quotidien à bord de l’ISS. Jus d’orange et de mangue, pudding, pâtes au fromage, chaussettes, T-shirts, fil dentaire ou café (50 kg), pas moins de 1232 articles seront acheminés jusqu’à l’ISS, dont 1234 kg (répartis dans 57 sacs) constituent la cargaison de « dernière minute », c’est-à-dire les articles qui ne peuvent être chargés qu’entre quatre semaines et 20 jours avant le lancement.

L’ATV-5 acheminera également divers matériels et équipements d’expérimentation à bord de l’ISS, notamment le lévitateur électromagnétique (EML), fabriqué par Airbus Defence and Space. Il s’agit d’un four de traitement sans conteneur destiné à la recherche sur les matériaux à l’intérieur du laboratoire spatial européen Columbus. Airbus Defence and Space a fabriqué cet équipement, qui repose sur le principe de la lévitation électromagnétique, au titre de contrats parallèles de l’ESA et l’Agence aérospatiale allemande (DLR). L’EML a été conçu pour approfondir le champ des connaissances en matière d’alliages avancés et de semi-conducteurs, ainsi que leurs propriétés à l’état fondu, afin d’optimiser les processus de coulée à l’échelle industrielle et la recherche fondamentale.

L’ATV-5 ‘Georges Lemaître’ devrait atteindre l’ISS le 12 août, où il sera réceptionné par un astronaute de l’ESA. Au cours de son rendez-vous avec l’ISS, et quelques jours auparavant, en volant sous l’ISS, l’ATV activera le démonstrateur Liris. Liris enregistrera des paramètres de vol nécessaires à la maturation de nouvelles technologies de rendez-vous, en particulier avec des cibles non-coopératives comme les débris spatiaux.Cette expérience est rendue possible grâce à une série de capteurs optiques développés par Sodern et Jena-Optronik dans le cadre du programme ATV d’Airbus Defence and Space.

« La dimension et la complexité de l’ATV, à la fois en termes de développement et de production, est unique en Europe, si ce n’est au monde », a expliqué François Auque, Directeur général de Space Systems. « Pour la première fois, le succès des missions ATV nous place, avec nos partenaires européens, dans une position qui nous permettra de fournir des systèmes essentiels au profit d’une mission habitée américaine. En effet, nous sommes en train de développer, pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), le module de service de la capsule américaine Orion-MPCV ».

Airbus Defence and Space est, en outre, le maître d’oeuvre d’Ariane 5, le lanceur lourd européen conçu et fabriqué pour les missions les plus variées et dont la fiabilité n’est plus à démontrer. Dans sa version spécifique ES, le lanceur injectera l’ATV en orbite circulaire à une altitude de 260 km et une vitesse de 7600 m/s.

Le lanceur empruntera une trajectoire définie en direction Nord-Est au-dessus de l’océan Atlantique, larguera ses deux étages d’accélération à poudre (EAP), sa coiffe, puis son étage principal cryotechnique (EPC). Ariane 5 se dirigera vers l’Europe, survolera la France, le Luxembourg, l’Allemagne, la Pologne, puis l’Ukraine et la Russie. Environ une heure plus tard, l’ATV ‘Georges Lemaître’ se détachera de l’étage à propergols stockables (EPS) du lanceur, qui entrera en toute sécurité dans sa phase de passivation et retombera dans l’océan Pacifique, tandis que l’ATV poursuivra son trajet autonome jusqu’à l’ISS.

Le lanceur Ariane 5 est développé, produit et adapté aux spécificités de chaque mission par Airbus Defence and Space, son maître d’oeuvre industriel. A la tête d’une chaîne logistique européenne hautement qualifiée, Airbus Defence and Space réalise les équipements et les étages, ainsi que leur intégration en Guyane. L’étage principal cryotechnique EPC et son moteur Vulcain 2, les EAP et l’EPS et son moteur Aestus sont les principales composantes du lanceur.


A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Contacts presse:

Gregory Gavroy
+ 33 1 77 51 80 32
gregory.gavroy@astrium.eads.net

Astrid Emerit
+ 33 1 77 51 80 36
astrid.emerit@astrium.eads.net

ATVATV-5 “Georges Lemaître”Ariane 5ISSAirbus Defence and Space