Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space remporte le contrat Solar Orbiter de l’ESA pour 300 millions d’euros

• Airbus Defence and Space assurera la maîtrise d’œuvre de la mission Solar Orbiter de l’ESA
• Pendant les sept années de la mission, le Soleil n’aura jamais été observé d’aussi près
• Cette mission permettra aux scientifiques de mieux comprendre la météo spatiale

26 avril 2012 – Airbus Defence and Space, numéro un européen de l’industrie spatiale, a été sélectionné par l’Agence spatiale européenne (ESA) pour assurer la maîtrise d’œuvre de Solar Orbiter, une mission d’observation rapprochée du Soleil. D’un montant de 300 millions d’euros, ce contrat a été signé à Londres. Pour réaliser Solar Orbiter, Airbus Defence and Space s’appuiera sur son expertise des missions scientifiques, gagnée notamment en réalisant les programmes SOHO et Ulysses.

 

Solar Orbiter est la première mission du programme Cosmic Vision de l’ESA à entrer dans sa phase de développement, en vue d’un lancement en 2017. La mission est prévue pour durer sept ans.

 

Solar Orbiter étudiera en détail le Soleil et ses effets sur le système solaire. Le satellite emportera une série d’instruments complémentaires qui mesureront, durant le voyage, les particules, les champs et les ondes de plasma, tout en réalisant des observations de la surface, de l’atmosphère externe, de la photosphère et de la couronne du Soleil.

 

A son périhélie* (0,28 unité astronomique – 42 millions de kilomètres), Solar Orbiter sera plus proche du Soleil que Mercure et se déplacera sur une orbite qui l’éloignera du plan de l’écliptique. De là, il pourra effectuer sur une longue durée des observations d’une même région de la surface du Soleil, tout en bénéficiant d’une visibilité sur les régions polaires de l’étoile. Il s’agira de l’une des approches les plus proches du Soleil jamais effectuées par un engin spatial. Pour s’insérer sur cette orbite délicate, Solar Orbiter devra décrire une série complexe de corrections de trajectoire en s’aidant de la gravité de la Terre et de Vénus.

 

Les défis conceptuels à relever concernent le logement et l’alimentation d’une importante série d’instruments de pointe, ainsi que la neutralité magnétique et moléculaire requise pour pouvoir effectuer efficacement les mesures scientifiques les plus sensibles. A un endroit où la lumière solaire est treize fois plus intense que celle à laquelle les satellites gravitant autour de la Terre sont exposés, Solar Orbiter devra résister à un puissant rayonnement thermique et protéger ses instruments de mesure, tout en leur permettant d’observer le Soleil. Pour cela, la configuration du satellite prévoit un bouclier thermique et des panneaux solaires de dernière technologie, capables de résister aux températures les plus élevées.

 

Le Soleil est certes essentiel pour la vie sur Terre, mais il peut également engendrer des problèmes importants pour les satellites et les systèmes au sol. Le Soleil libère d’importants volumes de particules fortement énergisées (les éjections de masse coronale), qui peuvent perturber les réseaux d’alimentation électrique, les systèmes informatiques, les satellites, et même mettre en danger les astronautes. Solar Orbiter fournira des données scientifiques pour mieux comprendre les mécanismes à la surface du Soleil à l’origine de ces violentes et soudaines éruptions.

 

Solar Orbiter profitera de l’expérience acquise lors des fructueuses missions SOHO et Ulysses, qui ont livré de précieux enseignements sur le fonctionnement du Soleil. A l’instar de ses missions, Solar Orbiter est le fruit d’une collaboration entre l’ESA et la NASA : un lanceur sera fourni par la NASA, tandis qu’un instrument et un capteur proviendront d’entreprises américaines.

 

SOHO, développé par Airbus Defence and Space au profit de l’ESA, a été lancé en décembre 1995. Depuis son orbite située à 1,5 million de kilomètres de la Terre, il scrute le Soleil depuis 17 ans grâce à 12 instruments distincts, qui ont livré des informations inédites tant de l’intérieur que de la surface du Soleil, ainsi que sur le vent solaire et son interaction avec le milieu interstellaire. Il a également révolutionné les modes de prévision de la météorologie spatiale et peut ainsi fournir des préavis d’orages solaires jusqu’à trois jours avant qu’ils ne frappent notre planète.

 

Airbus Defence and Space a également assuré la maîtrise d’œuvre de la mission Ulysses de l’ESA. Ce satellite a fonctionné pendant 18 ans et demi sur une orbite qui l’a emmené loin au-dessus des pôles du Soleil. Il aura notamment permis de mesurer le vent solaire depuis les régions polaires du Soleil, révélé l’uniformité du flux magnétique émanant de l’étoile à toutes les latitudes, et mis au jour la poussière interstellaire dans le système solaire.

 

Des images de Solar Orbiter sont disponibles sur notre site internet :

http://www.space-airbusds.com/media/image/solar-orbiter-image-astrium.jpg

http://www.space-airbusds.com/media/image/solar-orbiter-landscape-image-astrium.jpg

Copyright: Airbus Defence and Space / 2012

 

Une vidéo est également visible sur notre site :

http://videos-en.astrium.eads.net/#/video/36f387af2e2s

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. En 2011, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros avec 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.

Airbus Defence and Space est la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d'activités sont Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les segments sol, et Airbus Defence and Space pour les solutions intégrées dans le monde entier, allant des satcoms et réseaux fixes et mobiles, commerciaux ou sécurisés, aux équipements et systèmes de transmission par satellite hautement sécurisés, et aux services de géo-information sur mesure.

 

Airbus Defence and Space est une filiale à 100 % du Groupe AIRBUS Group, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a dégagé un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros, avec un effectif de près de
133 000 personnes.

 

Contacts presse :

Gregory Gavroy (Airbus Defence and Space FR)                                          Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Jeremy Close (Airbus Defence and Space UK)                                             Tél. : +44 (0)1 438 77 3872

Mathias Pikelj (Airbus Defence and Space ALL)                                         Tél. : +49 (0) 7545 8 9123

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                    Tél. : +34 91 586 37 41

ScienceSolar OrbiterSoleil