Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space signe avec Inmarsat un contrat pour deux satellites de nouvelle génération pour les communications mobiles

- La double mission des satellites Inmarsat-6 va permettre d’étendre les services Inmarsat, aussi bien en bande L qu’en bande Ka pour Global Xpress
- Cette nouvelle commande de satellites tout électriques renforce Airbus Defence and Space dans sa position de leader mondial des satellites électriques haute puissance
- Le montant du contrat s’élève à environ 600 millions de dollars (550 millions d’euros)

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, s’est vu notifier par Inmarsat, premier opérateur mondial de services de télécommunications mobiles par satellite, un contrat portant sur la conception et le développement de deux premiers satellites de communication mobile Inmarsat-6 (I-6), qui seront les satellites de services mobiles les plus polyvalents de sa flotte.

Les deux satellites I-6 reposeront sur la plateforme ultra-fiable Eurostar d’Airbus Defence and Space, dans sa version E3000e qui utilise exclusivement la propulsion électrique pour atteindre son orbite finale. La réduction de masse qu’offre cette technologie permettra d’embarquer une charge utile numérique de nouvelle génération d’une taille exceptionnelle, pour une mission double.

« Nous sommes ravis d’avoir été sélectionnés par Inmarsat pour la réalisation de ses nouveaux satellites ultra sophistiqués », a déclaré François Auque, Directeur de Space Systems. « Pour notre charge utile numérique de nouvelle génération, cette mission représente une avancée considérable en termes de capacités et de performances. Ces satellites compléteront et amélioreront les services en bande L proposés par les satellites Inmarsat-4 et Alphasat, déjà réalisés par Airbus Defence and Space, et embarqueront une mission en bande Ka visant à accroître la disponibilité mondiale du service à large bande à haut débit d’Inmarsat, Global Xpress ».

« La constellation Inmarsat-6 confirme notre engagement à fournir des services avancés en bande L au cours des prochaines décennies », a déclaré Rupert Pearce, PDG d’Inmarsat. « Les nouveaux satellites offriront une capacité nettement accrue en bande L, permettant ainsi l’émergence de services avancés de nouvelle génération dans cette bande de fréquences ».

« La deuxième charge utile en bande Ka renforcera les capacités uniques de notre constellation Global Xpress (GX) qui couvrira l’ensemble du Globe. »

Les satellites I-6 F1 et F2 embarqueront une antenne en bande L avec un réflecteur de 9 m de diamètre, ainsi que neuf antennes multifaisceaux en bande Ka, pour une flexibilité et une connectivité élevées. Les processeurs numériques modulaires de nouvelle génération garantiront une entière flexibilité de routage pour 8000 canaux et une répartition dynamique de puissance vers plus de 200 faisceaux en bande L. Les faisceaux en bande Ka seront orientables sur l’ensemble du disque terrestre avec une allocation totalement flexible des canaux.

Le premier satellite (I-6 F1) est prévu au lancement en 2020 et son système de propulsion électrique lui permettra de gagner l’orbite géostationnaire en quatre à six mois, selon le type de lanceur utilisé. Il est conçu pour une durée de vie nominale en orbite de plus de 15 ans.

I-6 F1 est le 50ème satellite Eurostar E3000 et le 12ème satellite Inmarsat commandé aux équipes d'Airbus Defence and Space. Ce nouveau contrat renforce la position de leader mondial d’Airbus Defence and Space sur le segment des satellites électriques, avec déjà six satellites de télécommunication haute puissance tout électriques en commande. Les investissements réalisés par l’entreprise dans les futures technologies de plateformes et de charges utiles sont soutenus par l’Agence spatiale européenne et les agences spatiales nationales, notamment l’Agence spatiale britannique et le CNES.

 

Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 13 milliards d’euros avec un effectif de plus de 38 000 employés.

Contacts presse :

Gregory Gavroy
+ 33 1 82 59 43 13

gregory.gavroy@airbus.com

Astrid Emerit
+ 33 1 39 06 89 43

astrid.emerit@airbus.com

 

 

www.airbusdefenceandspace.com

Inmarsat-6Eurostar E3000ContratAirbus Defence and Space