Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space va développer un Pôle d’observation de la Terre au sein du centre international pour l’innovation spatiale (ISIC)

  • Airbus Defence and Space assurera la maîtrise d’œuvre du projet de 4,9 M£(5,9M€)  à la tête d’une équipe britannique

  • Ce pôle dotera le Royaume-Uni d’une capacité terrestre complète d’observation de la Terre

 

Farnborough, le 21 juillet 2010 - Airbus Defence and Space, leader de l’industrie spatiale européenne, a été sélectionné par le Science & Technology Facilities Council (STFC) pour développer un Pôle d’observation de la Terre (« EO Hub ») sur le site du nouveau  « International Space Innovation Centre » (ISIC) à Harwell, dans l’Oxfordshire.

En vertu de ce contrat de 4,9 millions de livres sterling ( environ 5,9 millions d’euros),   Airbus Defence and Space dirigera un consortium industriel chargé de la conception et intégration de ce pôle. Celui-ci comprend un centre d’exploitation capable de coordonner plusieurs satellites, ainsi qu’une capacité spécifiquement britannique de traitement des données transmises par les charges utiles en orbite.

En tant que maître d’œuvre industriel, Airbus Defence and Space prendra la tête d’une équipe composée de la société de services VEGA comme principal partenaire, ainsi que du constructeur SSTL, spécialisé dans les petits satellites, et d’Infoterra, leader des services de géo-information.

Le développement de ce pôle dotera ainsi le Royaume-Uni de sa propre capacité terrestre, une première étape essentielle dans la mise en place d’une capacité globale souveraine d’observation de la Terre, telle que recommandée par la récente « Space Innovation Growth Strategy ». Cette stratégie a été édifiée dans le cadre d’une initiative conjointe entre le gouvernement, l’industrie et le monde universitaire, qui a établi une perspective de  croissance à 20 ans de l’industrie spatiale britannique.

Le nouveau « EO Hub » devrait être l’un des premiers en Europe à encourager activement la collaboration directe entre les instances gouvernementales, industrielles et académiques pour développer un centre d’excellence dédié à l’exploitation satellitaire et à l’acquisition de données de télédétection, tout en offrant de nouvelles opportunités de produits et de services utilisateur.

Les travaux de conception et d’aménagement de ce pôle, qui sera abrité dans le bâtiment « Electron » du site d’Harwell, débuteront immédiatement pour une entrée en service d’ici mars 2011.

 

David Willets, Ministre britannique de l'Université et des Sciences a déclaré:

« Ce pôle d'observation de la terre va aider les scientifiques britanniques à tirer le meilleur parti possible des précieuses  informations que nous collectons sur notre planète, tant pour la surveillance des effets du changement climatique que pour nous permettre de réagir  rapidement en cas de catastrophe naturelle,  et ce, dans le monde entier.

C'est un important premier pas vers la réalisation du centre international pour  l'innovation spatiale qui réunira les compétences du secteur au niveau régional et facilitera l'échange des savoirs entre l'industrie et les centres académiques. Cela devrait encourager la croissance d'un secteur de notre économie qui représente déjà plus de 6 milliards de livres sterlings par an. »

 

Pour Colin Paynter, CEO d’Airbus Defence and Space Grande-Bretagne,: « La possibilité d’observer notre planète est cruciale pour surveiller le changement climatique, réagir efficacement aux catastrophes naturelles et assurer la sécurité mondiale. Forts de la longue et riche expérience que possède Airbus Defence and Space dans le développement de missions d’observation de la Terre, nous nous réjouissons à la perspective de travailler en étroite collaboration avec le STFC et nos partenaires industriels pour livrer au Royaume-Uni des moyens optimaux d’observation de la Terre ».

La création du « EO Hub » à Harwell sera financée par le Département des Affaires, de l'Innovation et du Savoir-faire (Department for Business, Innovation and Skills ou BIS) du Gouvernement britannique, ainsi que par des contributions de l’industrie et du SFTC.

L’ISIC et le futur « EO Hub » font partie du Campus Science & Innovation d’Harwell. Ce site possède tous les atouts pour devenir le centre spatial de référence du Royaume-Uni. Au cours de ces derniers mois, l’Agence spatiale britannique a été créée et l’Agence spatiale européenne (ESA) a ouvert un centre de recherche sur ce campus.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2009, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros avec plus de 15 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol, et Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture de satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, d'équipements de communication par satellite de haute sécurité, de produits et services de géo-information et de navigation.

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2009, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 42,8 milliards d’euros avec un effectif de plus de 119 000 personnes.

 

 

Contacts presse :

Astrid Emerit (Airbus Defence and Space FR)                                                        Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 93

Daniel Mosely (Airbus Defence and Space UK)                                                      Tél. : +44 (0)1 438 77 8180

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                                    Tél. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                              Tél. : +34 91 586 37 41

 

www.space-airbusds.com 

 

 

Airbus Defence and SpaceObservation de la Terre