Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space va réaliser les satellites de renseignement électromagnétique CERES pour la Défense française

- La DGA confie à Airbus Defence and Space la réalisation des trois satellites CERES de renseignement électromagnétique, ainsi que la co-maîtrise d’œuvre du système complet avec Thales

- CERES est le premier système opérationnel de recueil de renseignement électromagnétique de la Défense française et repose sur le savoir-faire développé avec les démonstrateurs ESSAIM et ELISA

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, a été sélectionnée par la Direction générale de l’armement (DGA) pour réaliser les trois satellites CERES, les premiers satellites français opérationnels de renseignement d’origine électromagnétique.

« Le fait que la DGA confie à Airbus Defence and Space la responsabilité de la réalisation des satellites CERES démontre la qualité de notre savoir-faire et de nos technologies, acquis en réalisant les démonstrateurs ESSAIM et ELISA », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems. «Le renseignement d’origine électromagnétique est une priorité majeure fixée par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale. Associée pour CERES à Thales, Airbus Defence and Space est fière de mettre son expertise industrielle et technologique au service de la France, et confirme ainsi sa position de maître d’œuvre de tous les systèmes spatiaux français de renseignement».

CERES (Capacité de Renseignement Electromagnétique d’origine Spatiale) est un système composé de trois satellites positionnés à proximité les uns des autres et destinés à la détection et la localisation des émissions électromagnétiques au sol. Le système comprend en outre un segment sol de contrôle et un segment sol utilisateurs. CERES est prévu pour entrer en service en 2020.

Airbus Defence and Space assure la responsabilité du segment spatial formé des trois satellites. Thales est responsable de la charge utile et du segment sol utilisateurs. Les deux industriels assurent conjointement la maîtrise d’œuvre de l’ensemble du système. Par ailleurs, Thales Alenia Space intervient comme sous-traitant d’Airbus Defence and Space pour la fourniture de la plate-forme.

Le renseignement figure parmi les quatre priorités fixées par le Livre blanc. La loi de programmation militaire 2014-2019 a traduit cette priorité en programmes et en financements, parmi lesquels figurent le renseignement d’origine électromagnétique (ROEM) et une de ses illustrations opérationnelles, le programme CERES.

Ce système satellitaire dotera la France d’une capacité dont peu de pays disposent. Pour concevoir et réaliser CERES, Airbus Defence and Space et Thales vont s’appuyer sur l’expérience acquise en commun avec les démonstrateurs ESSAIM et ELISA.

 

Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 13 milliards d’euros avec un effectif de plus de 38 000 employés.

Contacts presse:

Gregory Gavroy        
+ 33 1 39 06 89 42                 
gregory.gavroy@astrium.eads.net

Astrid Emerit              
+ 33 1 39 06 89 43                 
astrid.emerit@astrium.eads.net

DéfenseSystème de défense spatialSatelliteAirbus Defence and Space