Airbus Defence and Space

CryoSat-2 entame sa mission glaciaire

  • Le satellite de recherche fabriqué par Airbus Defence and Space a été lancé avec succès depuis Baïkonour

  • L’expertise technique d’Airbus Defence and Space permettra de mesurer les calottes polaires avec une précision sans précédent

  • Airbus Defence and Space continue de jouer un rôle prépondérant dans le programme de recherche terrestre « Living Planet » de l’ESA

 

Baïkonour, le 8 avril 2010 - Le satellite européen de recherche glaciaire CryoSat-2 fabriqué par Airbus Defence and Space, leader de l’industrie aérospatiale en Europe, est désormais en orbite. A 15h57 (CEST), le satellite de 720 kg a été lancé depuis le Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à bord d’un lanceur Dniepr, et injecté en orbite polaire. Environ 17 minutes après le lancement, le satellite s’est séparé de l’étage supérieur et a transmis ses premiers signaux à la station sol de Malindi, au Kenya. Pendant au moins trois ans et demi, CryoSat-2 mesurera les calottes polaires avec une précision inédite. Son prédécesseur, CryoSat-1, avait été perdu en 2005 en raison d’une défaillance du lanceur.

 

A cette occasion, Eckard Settelmeyer, Directeur Observation de la Terre et Sciences chez Airbus Defence and Space en Allemagne, a déclaré : « CryoSat-2 est essentiel pour permettre à la communauté scientifique de surveiller précisément le changement climatique. En tant que maître d’œuvre de cette mission, Airbus Defence and Space est fier d’avoir livré ce satellite majeur à l’Agence spatiale européenne. CryoSat-2 incarne un nouvel exemple de l’expertise d’Airbus Defence and Space en matière de conception et de développement de satellites complexes ».

 

La mission CryoSat s’attachera à mesurer les calottes polaires et la banquise, qui influent considérablement sur le bilan radiatif de la Terre. Si les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique fondent abondamment, l’écoulement pourrait bouleverser les grands courants océaniques et avoir des conséquences imprévisibles sur le climat de notre planète.

 

En qualité de maître d’œuvre de CryoSat-2, Airbus Defence and Space est à la tête d’un consortium industriel de quelque 31 entreprises dans 17 pays, dont Thales Alenia Space, qui réalise l’instrument SIRAL. Le site Airbus Defence and Space de Friedrichshafen a fabriqué la plate-forme du satellite et procédé à l’intégration de tous les instruments. Airbus Defence and Space est également responsable de la fiabilité de l’ensemble du satellite pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA). Le contrat industriel s’élève à près de 75 millions d’euros. Enfin, Airbus Defence and Space a assumé la responsabilité du lancement du satellite.

 

Un altimètre radar pour mesurer l’épaisseur de la glace

CryoSat-2 gravitera autour de la Terre sur une orbite polaire de 720 km d’altitude. Son radar mesurera l’épaisseur et la circonférence des calottes polaires et de la banquise. CryoSat-2 est équipé de deux antennes. De même que nos deux yeux nous permettent de voir en trois dimensions, le double radar SIRAL de CryoSat-2 pourra balayer la surface de la Terre avec une grande précision, fournissant une perception précise de la profondeur. Cette technique est appelée « interférométrie radar » par les experts. Ce système permet d’obtenir une précision moyenne de 1 à 3 cm, et de collecter ainsi des données sur des structures glaciaires hétérogènes, notamment avec des parois abruptes, au niveau des mers, glaciers ou calottes polaires.

 

L’altimètre radar de CryoSat fonctionne de jour comme de nuit et indépendamment de la couche nuageuse. Par conséquent, cet instrument est particulièrement bien adapté à l’étude de calottes polaires qui sont généralement masquées par les nuages. Les données issues de la mission CryoSat fourniront d’importantes informations relatives à la mutation de ces gigantesques calottes glaciaires.

 

Airbus Defence and Space et le programme de recherche terrestre « Living Planet » de l’ESA

CryoSat est une mission d’exploration de la Terre lancée par l’ESA dans le cadre de son programme de recherche « Living Planet ». Elle est également la première mission radar spécifiquement conçue pour étudier les calottes polaires. Airbus Defence and Space participe activement à d’autres programmes de satellites actuellement menés dans le cadre des missions d’exploration de la Terre. Ainsi, Airbus Defence and Space est maître d’œuvre du satellite d’observation de la Terre EarthCARE (2013) en cours de fabrication, et du triplet de la mission Swarm d’étude du champ magnétique terrestre (2011). En outre, Airbus Defence and Space a fourni la plate-forme de la mission GOCE qui mesure avec succès le champ gravitationnel de notre planète depuis le 17 mars 2009. Par ailleurs, Airbus Defence and Space assure la maîtrise d’œuvre du satellite d’étude des vents ADM-Aeolus et de son instrument Aladin. Enfin, l’entreprise développe et fabrique la charge utile Miras destinée à la mission SMOS pour l’étude de l’humidité des sols et de la salinité des océans, qui a débuté le 2 novembre 2009.

 

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2009, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros avec plus de 15 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol, et Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture de satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, d'équipements de communication par satellite de haute sécurité, de produits et services de géo-information et de navigation.

 

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2009, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 42,8 milliards d’euros avec un effectif de plus de 119 000 personnes.

 

Contacts presse :

Matthieu Duvelleroy (Airbus Defence and Space FR)                                   Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Daniel Mosely (Airbus Defence and Space GB)                                          Tél. : +44 (0) 1438 778180

Mathias Pikelj   (Airbus Defence and Space ALL)                                       Tél. : +49 (0) 7545 8 9123

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                        Tél. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                   Tél. : +34 91 586 37 41

 

 

 Plus d'information sur: www.space-airbusds.com/fr/programs/cryosat.html

 

 

 

 

 

 

Caractéristiques techniques de CryoSat-2

Masse :                                                720 kg

Dimensions :                                      4,6 x 2,34 x 2,2 m

 

Charge utile :                                      Altimètre radar (SIRAL)

                                                               Récepteur de données (DORIS)

                                                               Rétro réflecteur laser

                                                               Suiveurs stellaires (3)

 

Résolution verticale :                       1 à 3 cm

 

Résolution horizontale :                 environ 300 m

 

Contrat industriel :                            environ 75 millions d’euros

 

Durée de la mission :                       3,5 ans minimum

 

Orbite :                                                 720 km d’altitude

                                                               92° d’inclination

 

Consortium industriel :

 

 

Airbus Defence and SpaceEnvironnementCryoSatClimat