Airbus Defence and Space

Double succès pour Airbus Defence and Space

• Réussite du 47ème lancement de suite pour Ariane 5
• L’ATV-3 « Edoardo Amaldi » est maintenant en route vers la Station spatiale internationale à laquelle il doit s’arrimer à 28.000 km/h le 28 mars prochain
• Par ce double succès d’Ariane 5 et de l’ATV, Airbus Defence and Space démontre une nouvelle fois son expertise en tant que maître d’œuvre de lanceurs et de vols spatiaux habités

23 mars 2012 - A 01h34, heure locale (05h34 CET), Ariane 5 ES a décollé pour placer l’ATV-3 (Automated Transfer Vehicle) « Edoardo Amaldi » sur sa route vers la Station spatiale internationale (ISS). Ce 47ème succès consécutif d’Ariane depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane, démontre une nouvelle fois la fiabilité du lanceur lourd européen. Airbus Defence and Space, numéro un européen de l’industrie spatiale, est responsable de la fabrication du lanceur et du cargo spatial automatisé européen ATV.

« Après le succès que constitue ce nouveau lancement, l’ATV-3 doit maintenant réussir son arrimage automatique à l’ISS, à une vitesse de 28 000 km/h et avec une précision inférieure à 10 centimètres. Ce rendez-vous dans l’Espace nécessite une technologie de pointe développée par Airbus Defence and Space en tant que maître d’œuvre, qui permettra à l’ATV de relever de futurs défis », a déclaré Alain Charmeau, CEO d’Airbus Defence and Space. « Airbus Defence and Space poursuit la phase de production des deux autres ATV qui doivent être lancés respectivement en 2013 et en 2014, dans le plus strict respect du calendrier. Nous étudions actuellement, pour le compte de l’ESA, de nouvelles évolutions du véhicule de transfert automatique et des lanceurs, afin de préserver et de développer ces technologies spatiales européennes exceptionnelles. Les options pour le programme qui succédera à l’ATV se focalisent particulièrement sur la capacité du vaisseau à réaliser des missions en « orbite basse » et se fondent sur d’autres réalisations majeures issues de la coopération européenne dans le cadre de l’ESA. La poursuite du développement de l’ATV constituerait une partie de la contribution financière de l’Europe à l’ISS après 2016 ».

Une fois injecté en orbite à quelque 260 km d’altitude, l’ATV déploiera ses quatre panneaux solaires, de 22,3 m d’envergure, ainsi qu’une antenne de communication avec l’ISS. En se basant sur les données des récepteurs GPS embarqués sur l’ATV, le Centre de Contrôle de l’ATV (ATV-CC, exploité par le CNES, l’agence spatiale française, à Toulouse) transmettra à l’ATV l’ordre d’exécuter ses manœuvres finales de contrôle d’orbite en toute autonomie. Cette opération placera le véhicule spatial sur une trajectoire qui lui permettra d’entamer sa procédure de rendez-vous avec l’ISS à environ 30 km derrière la Station et 5 km en deçà de l’orbite de cette dernière. L’approche s’effectuera en plusieurs étapes contrôlées par l’ATV-CC, en coordination avec l’ISS. Ensuite, l’ATV calculera et procèdera automatiquement à ses manœuvres, grâce à ses capteurs optiques et de navigation GPS. L’ensemble des capteurs, des logiciels et des systèmes de pointe de l’ATV garantissent sa fiabilité et sa sécurité.

Le rendez-vous de l’ATV avec l’ISS est programmé le 28 mars 2012 (GMT), suivi de l’arrimage automatique. Après avoir précisément aligné son système d’arrimage au module russe dédié, l’ATV « Edoardo Amaldi », viendra toucher en douceur le port d’arrimage russe. Ce contact lancera ensuite l’exécution automatique par l’ATV de la procédure d’arrimage mécanique et électrique qui aboutira à la connexion du vaisseau-cargo à l’ISS. L’ATV deviendra alors un module physique et opérationnel à part entière de la Station. André Kuipers, astronaute de l’ESA, supervisera la manœuvre de rendez-vous et d’arrimage d’« Edoardo Amaldi », une tâche pour laquelle il a été spécialement formé et préparé par les instructeurs d’Airbus Defence and Space.

Le vaisseau-cargo achemine 6,6 tonnes de fret à la station spatiale, dont 4 tonnes d’ergols, d’eau et de gaz divers. Pour se maintenir sur la même orbite que l’ISS, l’ATV a besoin de 3150 kg de carburant, auxquels s’ajoutent les 860 kg nécessaires aux manœuvres d’évitement et de rehausse d’orbite de la station (« reboost »), lorsqu’aucun autre véhicule spatial n’est arrimé à la Station. Au cours de sa mission, Edoardo Amaldi rehaussera jusqu’à 10 fois l’orbite de l’ISS. L’oxygène (70 kg), l’air (30kg) et l’eau (285 kg) font également partie de la cargaison « fluide » de l’ATV, tandis que les articles du quotidien, expérimentations, pièces de rechange et effets personnels de la part des familles des astronautes représentent 2,2 tonnes de la charge utile. Les astronautes déchargeront progressivement cette cargaison au cours des six mois d’amarrage de l’ATV à l’ISS. Selon les derniers plans, l’ATV « Edoardo Amaldi » quittera l’ISS à la fin de l’été, chargé de déchets qui seront désintégrés au cours de la rentrée contrôlée du vaisseau-cargo dans l’atmosphère terrestre, au terme d’un voyage d’environ quatre millions de kilomètres. Dans le même temps, l’ATV-4 « Albert Einstein » arrivera à Kourou pour les préparatifs de son lancement, prévu début 2013.

Airbus Defence and Space est également maître d’œuvre du lanceur Ariane 5, l’un des plus vastes et ambitieux programmes spatiaux au monde. Véritable fer de lance du savoir faire européen, le lanceur Ariane 5 est spécifiquement conçu pour transporter des charges utiles lourdes dans l’Espace. Airbus Defence and Space gère l’intégralité de la chaîne logistique industrielle, de la production des équipements et des étages à l’intégration complète du lanceur en Guyane, dans le respect du cahier des charges du client. Avec une masse de plus de 20 tonnes, l’ATV « Edoardo Amaldi » s’impose comme l’une des plus lourdes charges utiles jamais transportées par Ariane 5, dont la version ES est parfaitement adaptée pour cette mission spéciale, grâce à son étage supérieur ré-allumable équipé du moteur Aestus. Contrairement aux satellites de communication, par exemple, les ATV ne sont pas lancés en orbite de transfert géostationnaire à 36 000 km d’altitude, mais injectés en orbite terrestre basse (LEO) à une altitude d’environ 260 km – une manœuvre qui requiert cet étage supérieur ré-allumable. Une fois sur son orbite, l’ATV poursuit son trajet autonome jusqu’à la Station spatiale internationale à près de 400 km d’altitude.

Ce lancement de l’ATV « Edoardo Amaldi » est le 47ème succès consécutif du lanceur.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne de technologies spatiales et la troisième mondiale. En 2011, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros avec 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.

Airbus Defence and Space est la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d'activités sont Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les segments sol, et Airbus Defence and Space pour les solutions intégrées dans le monde entier, allant des satcoms et réseaux fixes et mobiles, commerciaux ou sécurisés, aux équipements et systèmes de transmission par satellite hautement sécurisés, et aux services de géo-information sur mesure.

 

Airbus Defence and Space est une filiale à 100 % du Groupe AIRBUS Group, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a dégagé un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros, avec un effectif de près de 133 000 personnes.

 

 

Contacts presse :

Gregory Gavroy (Airbus Defence and Space FR)                                      Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Jeremy Close (Airbus Defence and Space UK)                                        Tél. : +44 (0)1 438 77 3872

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                     Tél. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                  Tél. : +34 91 586 37 41

 

Dossier spécial ATV-3 : http://www.space-airbusds.com/fr/dossiers/atv-3-edoardo-au-service-de-la-station-spatiale.html 

 

Téléchargement

 


ATV-3 à Kourou L'approche de l'ATV vers l'ISS L' integration de l'ATV-3 à Airbus Defence and Space Brême L'ATV arrimé à l'ISS

Copyrights :

ATV à Kourou : Airbus Defence and Space / 2012

L'approche de l'ATV vers l'ISS : ESA

L'ATV en phase d' integration à Airbus Defence and Space Brême : Airbus Defence and Space / 2012

L'ATV arrimé à l'ISS : NASA

Ariane 5ATV