Airbus Defence and Space

Mission glaciaire pour CryoSat-2

  • Le satellite de recherche fabriqué par Airbus Defence and Space prêt au lancement
  • Airbus Defence and Space a prouvé que le satellite est qualifié « apte au vol »
  • Le satellite radar fournira des données tridimensionnelles de la calotte glaciaire et de la banquise

 

Ottobrunn, le 14 septembre 2009 - Airbus Defence and Space a annoncé aujourd’hui que CryoSat-2, le nouveau satellite de recherche, est prêt à réaliser sa mission « glaciaire ». Le satellite étudiera l’état et l’évolution des calottes polaires et de la banquise.


 
François Auque, CEO d’Airbus Defence and Space, leader européen du secteur spatial, soutient activement cette mission : « Pour la première fois, un satellite européen fabriqué par Airbus Defence and Space livrera des données précises sur le volume de la calotte glaciaire. Il fournira à la communauté scientifique un panorama global de la situation et permettra ainsi de dresser un bilan détaillé de l’ampleur de la fonte des glaces dans les zones concernées. Il s’agit là d’une réelle avancée dans l’évaluation du changement climatique, qui montre combien les technologies industrielles bénéficient à chacun de nous sur Terre ».

 
En qualité de maître d’œuvre de CryoSat, Airbus Defence and Space est à la tête d’un consortium de quelque 31 entreprises dans 17 pays, dont Thales Alenia Space qui réalise l’instrument SIRAL. Le site Airbus Defence and Space de Friedrichshafen a fabriqué la plate-forme du satellite et procédé à l’intégration de tous les instruments. Airbus Defence and Space est également responsable de la fiabilité de l’ensemble du satellite pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA). Le contrat industriel s’élève à près de 75 millions d’euros.

 
Achevé en septembre 2009, CryoSat-2 vient de franchir une nouvelle étape avant son lancement. Au titre d’une campagne d’essais de plusieurs mois, conduite dans les installations d’IABG à Ottobrunn, Airbus Defence and Space a prouvé que le satellite est qualifié « apte au vol » et prêt pour son exploitation dans l’espace. En décembre prochain, CryoSat-2 sera acheminé au cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, pour entamer sa mission « glaciaire » début 2010.

 
CryoSat s’attachera principalement à mesurer les calottes polaires et la banquise, qui influent considérablement sur le bilan radiatif de la Terre. Si les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique fondent abondamment, l’écoulement pourrait bouleverser les grands courants océaniques et avoir des conséquences imprévisibles sur le climat planétaire.

 
Pendant au moins trois ans et demi, CryoSat mesurera la calotte glaciaire polaire et la banquise avec une précision inédite. Le satellite pourra déterminer avec exactitude l’épaisseur de la glace de mer et grâce à ses deux antennes radars les changements aux interfaces terre-glace. Par ailleurs, les données transmises par le satellite-radar contribueront à préciser la corrélation entre la fonte des glaces polaires et la montée du niveau des océans.

 

Airbus Defence and Space et le programme de recherche terrestre « Living Planet » de l’ESA 

CryoSat est une mission d’exploration de la Terre lancée par l’ESA dans le cadre de son programme de recherche « Living Planet ». Elle est également la première mission radar spécifiquement conçue pour étudier les masses de glace polaire. Airbus Defence and Space participe activement à d’autres programmes de satellites actuellement menés dans le cadre des missions d’exploration de la Terre. Ainsi, Airbus Defence and Space est maître d’œuvre du satellite d’observation de la Terre EarthCARE en cours de fabrication, et du triplet de la mission Swarm d’étude du champ magnétique terrestre. En outre, Airbus Defence and Space a fourni la plate-forme de la mission GOCE qui mesure le champ gravitationnel de notre planète depuis mars 2009. Par ailleurs, Airbus Defence and Space assure la maîtrise d’œuvre du satellite d’étude des vents ADM-Aeolus et de son instrument Aladin. Enfin, l’entreprise développe et fabrique la charge utile Miras destinée à la mission SMOS pour l’étude de l’humidité des sols et de la salinité des océans. Dès le printemps 2010, CryoSat-2 sera la troisième mission d’exploration de la Terre, aux côtés du satellite GOCE, lancé en 2009, et de la mission SMOS, qui débutera au mois de novembre.

 

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2008, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros avec plus de 15 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour d’Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol et Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture des services satellitaires.

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2008, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 43,3 milliards d’euros avec un effectif de plus de 118 000 personnes.

 

Contacts presse :

Matthieu Duvelleroy (Airbus Defence and Space FR)                                   Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Daniel Mosely (Airbus Defence and Space GB)                                        Tél. : +44 (0) 1438 778180

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                        Tel. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                   Tél. : +34 91 586 37 41

 

www.space-airbusds.com

 

 

 

Caractéristiques techniques de CryoSat-2

 

 
Masse :
                                               720 kg

 

Dimensions :                                    4,6 x 2,34 x 2,2 m

 

Charge utile :                                    Altimètre radar (SIRAL)

                                                              Récepteur de données (DORIS)

                                                              Rétro réflecteur laser

                                                              Suiveurs stellaires (3)

 

Résolution verticale :                     1 à 3 cm

 

Résolution horizontale :                environ 300 m

 

Contrat industriel :                          environ 75 millions d’euros

 

Durée de la mission :                      3,5 ans minimum

 

Coût total :                                       environ 140 million d’euros

 

Orbite :                                                720 km d’altitude

                                                              92° d’inclination

 

Date de lancement prévue :          début 2010

SatelliteCryoSatObservation de la TerreClimat