Airbus Defence and Space

L’ESA confie l’exploitation de la Station spatiale internationale à Airbus Defence and Space

L’Agence Spatiale Européenne ESA vient de choisir Airbus Defence and Space comme maître d’œuvre industriel d’exploitation et d’utilisation des modules européens de l’lSS. L’ESA et Airbus Defence and Space ont signé un accord d’une valeur forfaitaire de 278 M€ pour la période de 2008 à 2010.

Ce contrat porte sur toutes les prestations nécessaires à l’exploitation des modules européens, du contrôle de mission et de l’ingénierie à la communication avec les stations terrestres, en passant par l’approvisionnement de la Station spatiale. Airbus Defence and Space veillera notamment à un fonctionnement impeccable des modules fournis par l’Europe, ainsi qu’à la qualité des activités de recherche. ...

  • Signature à Brême d’un contrat de services évalué à 278 M€
  • Un contrat en filiation directe avec la réalisation de Columbus et de l’ATV
  • Garantie d’une recherche efficace en impesanteur

Brême, 30 juin 2008 - L’Agence Spatiale Européenne ESA vient de choisir Airbus Defence and Space comme maître d’œuvre industriel d’exploitation et d’utilisation des modules européens de l’lSS.

L’ESA et Airbus Defence and Space ont signé un accord d’une valeur forfaitaire de 278 M€ pour la période de 2008 à 2010. Ce contrat porte sur toutes les prestations nécessaires à l’exploitation des modules européens, du contrôle de mission et de l’ingénierie à la communication avec les stations terrestres, en passant par l’approvisionnement de la Station spatiale. Airbus Defence and Space veillera notamment à un fonctionnement impeccable des modules fournis par l’Europe, ainsi qu’à la qualité des activités de recherche.

« Les équipes d’Airbus Defence and Space centralisent les savoir-faire et l’expérience des différents programmes de développement, ce qui leur permet de développer une offre de service intégrée de longue durée. Notre stratégie de développement des compétences a porté ses fruits : nous avons réussi à convaincre l’ESA de notre niveau d’excellence. En effet, Airbus Defence and Space peut s’appuyer sur une connaissance approfondie des systèmes à exploiter et de leur ingénierie. Au-delà du simple aspect technologique, nous nous associons au client pour rechercher avec lui des solutions et définir ensuite les services nécessaires. La meilleure façon de relever des défis complexes est de coopérer étroitement tout en identifiant clairement les responsabilités », explique Michael Menking, Directeur des Systèmes orbitaux d’Airbus Defence and Space.

Le contrat signé prévoit une rétribution de 278 M€ pour les prestations réalisées entre début 2008 et fin 2010 et s’inspire de services rendus par Airbus Defence and Space depuis 2004 dans le cadre de l’exploitation des modules européens d’ISS. Les parties prévoient une extension de la durée de validité du contrat à la durée de vie entière de la station spatiale. En tant que responsable industriel, Airbus Defence and Space coordonnera les activités d’une quarantaine d’entreprises des 10 pays européens partenaires de l’ISS, dont notamment Thales Alenia Space (Turin) et l’agence spatiale allemande DLR avec son centre de contrôle du laboratoire Columbus à Oberpfaffenhofen, près de Munich.

Les prestations stipulées dans le contrat sont divisées en lots de travail et comprennent la formation des astronautes, la préparation et le contrôle des missions, le segment sol et l’organisation des communications, de la logistique et de la maintenance, ainsi que l’ingénierie, notamment pour intégrer de nouvelles expériences et des équipements scientifiques supplémentaires.

Le laboratoire orbital Columbus est le principal module européen destiné à l’ISS. Columbus permet d’effectuer des expériences dans toutes les sciences exactes, et tout particulièrement en physique, en science des matériaux, en biologie et en médecine. Certaines de ces expériences, comme la mesure des effets du soleil, se déroulent à l’extérieur de Columbus. Une mise en œuvre impeccable des expériences scientifiques méticuleusement harmonisées est indispensable pour que le laboratoire orbital puisse fonctionner de façon optimale.

En tant que maître d’œuvre de Columbus, de sa charge utile et du ravitailleur automatique ATV, Airbus Defence and Space était déjà un partenaire industriel de premier plan du programme ISS. Après avoir mené à bien l’extension physique de ces deux modules, Airbus Defence and Space continue de jouer un rôle clé en dirigeant l’exploitation et l’utilisation de ces modules. D’après le calendrier en vigueur des pays partenaires, l’ISS continuera de fonctionner au moins jusqu’en 2020. En 2009, les trois astronautes de l’équipage permanent de l’ISS seront rejoints par trois membres permanents supplémentaires.

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2007, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros avec 12 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour d’ Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol et de sa filiale à 100 % Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture des services satellitaires.

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2007, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 39,1 milliards d’euros avec un effectif de plus de 116 000 personnes.

 

Contacts presse :

Matthieu Duvelleroy (Airbus Defence and Space FR) Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Jeremy Close (Airbus Defence and Space UK) Tél. : +44 (0)1 438 77 3872

Robert Klarner (Airbus Defence and Space ALL) Tél. : +49 89 607 29821

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP) Tél. : +34 91 586 37 41

ISSStation spatiale internationale