Airbus Defence and Space

La maquette du télescope spatial James Webb s’expose à Munich

Munich, le 13 octobre 2008 - A l’occasion d’un congrès rassemblant les experts spatiaux du monde entier pour débattre des progrès réalisés au cours de la construction du télescope James Webb, le leader spatial européen Airbus Defence and Space, son partenaire nord-américain Northrop Grumman et le Deutsches Museum ont présenté la maquette grandeur nature de l’immense satellite de recherche scientifique.

  • Plus puissant qu’Hubble, James Webb « zoomera » les profondeurs de l’espace dès 2013
  • Airbus Defence and Space, partenaire industriel européen de ce projet
  • Airbus Defence and Space expose au Deutsches Museum le télescope qui, déployé, a la taille d’un court de tennis

Le télescope spatial James Webb, dont le lancement est prévu pour 2013, est un projet développé en coopération par les agences spatiales américaine (NASA), canadienne (CSA) et européenne (ESA). L’ESA a confié à Airbus Defence and Space le développement et la fabrication de deux des instruments scientifiques qui équiperont le télescope. Les ingénieurs d’Airbus Defence and Space à Ottobrunn et Friedrichshafen se sont vu confier la responsabilité du spectromètre infrarouge NIRSpec. D’une masse de 200 kg, cet instrument pourra détecter les rayonnements les plus faibles et mesurer le spectre d’une centaine d’objets à la fois, offrant ainsi cent fois plus de temps d’observation aux chercheurs.

« Airbus Defence and Space est le partenaire industriel incarnant la participation de l’Europe au télescope spatial de toute dernière génération. Nous offrons à la science les meilleurs instruments qui permettront d’effectuer les meilleures recherches. NIRSpec doit être aussi léger que possible et pouvoir fonctionner par -238°C sans jamais défaillir. Tel est le défi que doivent relever nos ingénieurs », a déclaré Evert Dudok, CEO d’Airbus Defence and Space, aux journalistes réunis à Munich pour l’événement. Avec NIRSpec est née une nouvelle gamme de spectromètres spatiaux.

Un autre instrument est également en cours de construction par Airbus Defence and Space sur le site de Stevenage : le spectromètre MIRI, destiné à l’observation dans le domaine de l’infrarouge moyen.

Pour les scientifiques qui sont à la recherche des origines de l’univers, le télescope spatial JWST constitue une avancée spectaculaire. Le JWST pourra en effet zoomer dans les profondeurs de l’espace beaucoup plus loin que son prédécesseur, le télescope Hubble. La lumière met plusieurs milliards d’années à atteindre la Terre depuis ces régions reculées du fin fond de l’univers. Ce regard pointé vers l’infini remontera donc à des temps tout aussi éloignés. Ce bond en avant sera possible grâce au gigantesque miroir primaire du nouveau télescope, dont les 18 segments hexagonaux ne se déplieront qu’une fois dans l’espace. Enfin, les instruments embarqués à bord du télescope James Webb seront nettement plus sensibles que ceux du télescope Hubble.

La maquette grandeur nature de ce télescope a déjà traversé plusieurs fois l’Atlantique. Outre Seattle, Orlando, Washington et Montréal, elle a également déjà été exposée à Paris et Dublin. Cette maquette, dont le montage a nécessité quatre jours de travail, a rejoint Munich à l’occasion d’un congrès organisé par la NASA réunissant tous les partenaires impliqués dans le projet JWST. Ces rassemblements se tiennent à intervalles réguliers, dans un nouveau lieu à chaque fois. Cette année, c’est Airbus Defence and Space qui reçoit et profite de l’occasion pour faire découvrir le projet au grand public, avec le soutien du Deutsches Museum.

Airbus Defence and Space est une filiale d’AIRBUS Group dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2007, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros avec 12 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour d’Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les systèmes sol, et de sa filiale à 100 % Airbus Defence and Space pour le développement et la fourniture des services satellitaires.

AIRBUS Group est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2007, AIRBUS Group a enregistré un chiffre d’affaires de 39,1 milliards d’euros avec un effectif de plus de 116 000 personnes.

 

Contacts presse :

Matthieu Duvelleroy (Airbus Defence and Space FR) Tél. : +33 (0) 1 77 75 80 32

Jeremy Close (Airbus Defence and Space GB) Tél. : +44 (0) 1 438 77 3872

Mathias Pikelj (Airbus Defence and Space ALL) Tél. : +49 (0) 7545 89123

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP) Tél. : +34 91 586 37 41

 

Deutsches Museum, Munich

Bernhard Weidemann Tél. : +49 (0) 89 2179 281

JWSTExploration spatialeTélescope