Airbus Defence and Space

Le satellite Sentinel-1A a été lancé avec succès et a déployé son antenne

• L’antenne radar réalisée par Airbus Defence and Space a été déployée et verrouillée avec succès
• Sentinel-1A a été lancé avec succès cette nuit depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane

La nouvelle antenne de grande dimension (12,3 m sur 0,9 m) de l’instrument radar (réalisé par Airbus Defence and Space) du satellite d’étude de l’Environnement Sentinel-1A, a été déployée et verrouillée avec succès très tôt ce matin (4 avril 2014).

Sentinel-1A, réalisé pour le compte de l’ESA sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space Italie, est le premier d’une famille de satellites d’observation de la Terre spécialement développés et fabriqués au profit du programme européen ‘Copernicus’ pour l’Environnement et la sécurité. A 23h02 (CEST) la nuit dernière, le lancement du satellite s’est parfaitement déroulé à bord d’un lanceur Soyouz, depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane.

« La réussite du début de la mission Sentinel-1A et, donc, du programme Copernicus, marque une nouvelle ère en matière d’observation de la Terre. Grâce au puissant instrument radar du satellite, qui constitue le cœur de la mission, et à ses capacités d’observation tout- temps 24h/24, Airbus Defence and Space apporte une contribution décisive pour une observation de la Terre opérationnelle encore plus efficace, qui bénéficiera plus que jamais à l’être humain et à la nature », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems. « L’instrument transmettra également des données inédites à la communauté scientifique ».

Après une durée de vol de seulement 25 minutes, le satellite a été placé avec précision sur son orbite cible. Les premières communications avec le sol ont montré que le système fonctionne de manière nominale. Les ingénieurs d’Airbus Defence and Space ont soutenu les techniciens de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui ont œuvré toute la nuit au centre de contrôle de Darmstadt, en vue de déployer et de verrouiller, en plusieurs étapes, les panneaux solaires, ainsi que l’antenne de 12,3 m de long, constituée de cinq parties. En outre, le satellite Sentinel-1A a passé sa phase initiale critique avec succès.

Durant les prochains jours, les sous-systèmes seront systématiquement contrôlés. L’instrument radar devrait être activé pour la première fois en orbite très tôt dimanche matin. Il sera soigneusement étalonné durant une phase de mise en service d’environ trois mois, après quoi l’exploitation normale pourra commencer. La durée de la mission est établie à sept ans, le satellite disposant des ressources pour durer jusqu’à 12 ans. 

Sentinel-1A est spécialement conçu pour conduire un large éventail d’activités relatives à l’Environnement et à la sécurité. Il fournira de nombreux services opérationnels, tels que l’assistance à la navigation des navires, la surveillance des glaces ou des déversements de pétrole en mer, et il servira également à l’observation des événements environnementaux comme les incendies de forêt, les glissements de terrain et les inondations. Il fournira en outre des informations au profit des missions d’assistance, de sauvetage et d’aide humanitaire en cas de catastrophe, où il est vital de disposer d’informations actualisées aussi rapidement que possible.

 

A propos de Copernicus

Copernicus représente le programme d’observation de la Terre le plus ambitieux à ce jour. Il fournira des informations précises, rapides et facilement accessibles afin d’améliorer la gestion de l’environnement, comprendre et réduire les effets du changement climatique et garantir la sécurité civile. Copernicus est le nouveau nom du programme GMES (Global Monitoring for Environment and Security). Cette initiative est dirigée par la Commission européenne (CE), en partenariat avec l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). L’ESA coordonne la composante spatiale du programme et la livraison des données issues de plus de 30 satellites contributeurs, et exploite -en tandem avec Eumetsat - les satellites Sentinel, tandis que l’AEE est responsable des données des capteurs embarqués et terrestres. La CE, qui intervient au nom de l’Union européenne, est responsable de l’ensemble de l’initiative, définit les besoins et gère les services.

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Airbus Defence and Space et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Contacts presse:

Gregory Gavroy
+ 33 1 77 51 80 32 
gregory.gavroy@astrium.eads.net

Astrid Emerit 
+ 33 1 77 51 80 36  
astrid.emerit@astrium.eads.net

 

CopernicusSatellites SentinelGMES