Airbus Defence and Space

Rosetta a atteint la comète pour déchiffrer les origines du système solaire il y a 4,6 millions d’années

• Au terme d'un voyage de six milliards de kilomètres, le satellite et l'atterrisseur se lancent à la recherche de la matière primordiale
• Cette mission réaffirme le rôle d’Airbus Defence and Space comme partenaire clé de l'ESA dans l'exploration planétaire

Rosetta, le chasseur de comètes développé et construit par Airbus Defence and Space pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA), a atteint sa destination après plus de 10 ans de voyage stellaire et plus de six milliards de kilomètres parcourus. La sonde Rosetta et Philae, son atterrisseur embarqué vont maintenant se placer dans l’orbite de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko avec pour mission d’examiner au cours des 18 prochains mois la matière primordiale provenant de le la naissance du système solaire il y a 4,6 milliards d’années.

À 11h30 CET, le centre de contrôle satellite de l'ESA à Darmstadt, en Allemagne, a reçu un signal radio confirmant que Rosetta  est en approche. Le rendez-vous avec la comète 67P s'est produit à environ 400 millions de kilomètres de la Terre et la sonde spatiale va maintenant accompagner la comète dans son voyage autour du Soleil puis vers les confins de notre système solaire. L’atterrisseur Philae doit se poser à la surface de la comète en Novembre afin d’y effectuer différentes  mesures.

« C’est un grand moment pour l’ESA, pour l’ensemble de la communauté spatiale mais aussi pour les ingénieurs et techniciens d’Airbus Defence and Space. La créativité dont ils ont fait preuve dans les phases de conception et de mise en œuvre de la mission ainsi que leur expertise sont primordiales pour le succès de Rosetta », a déclaré François Auque, Directeur de Space Systems. «  Ainsi, la robustesse de nos satellites comme l’impressionnante performance de leurs composants soulignent bien ce que « qualité » signifie »

Depuis son lancement le 2 mars 2004 du Centre Spatial Guyanais de Kourou, la sonde Rosetta a survolé trois fois la Terre et une fois Mars pour reprendre de l'impulsion, et s’est approchée de deux astéroïdes (Steins en 2008 et Lutetia en 2010). Au moment d'entamer la partie la plus longue de son voyage, au-delà de l'orbite de Jupiter, Rosetta a été mise en hibernation pendant 31 mois. « Réveillée » le 20 janvier dernier, la sonde a repris sa route et engagé la dernière étape de son extraordinaire parcours vers la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko.

La mission Rosetta va permettre aux chercheurs de se pencher sur les origines  du système solaire car la matière située dans le noyau de la comète est restée inchangée depuis sa formation il y a de cela 4,6 milliards d'années, et ce,  à la différence des planètes, où la tectonique et l'érosion ont constamment modifié la roche. Ces corps célestes représentent ainsi des archives congelées que les scientifiques vont désormais tenter de décrypter.

Airbus Defence and Space est le partenaire clé de l'Agence spatiale européenne dans le domaine de l'exploration planétaire. À cet égard, Airbus Defence and Space a non seulement assuré le leadership industriel lors de la mission spatiale Giotto, qui a survolé les comètes Halley en 1986 puis Grigg-Skjellerup en 1992, mais a également été responsable des sondes Mars Express (depuis 2003) et Venus Express (depuis 2005). En 2004, la sonde Huygens, intégrée par Airbus Defence and Space, est entrée dans l'atmosphère de Titan, satellite de Saturne.

Alors que les équipements de la sonde Rosetta affrontent le froid (-270 °C) et l'obscurité (seulement 4 % de lumière solaire à 800 millions de kilomètres du Soleil, au point le plus éloigné de cette mission), les ingénieurs préparent actuellement avec BepiColombo une mission aux caractéristiques inversées. À partir de 2016, cette mission aura pour objectif d’atteindre Mercure, la planète la plus proche du Soleil et représente de nouveaux défis pour les techniciens et les scientifiques. Cette fois, la sonde devra supporter des températures de +350 °C et une radiation solaire dix fois plus importante que sur la Terre.

Enfin, Airbus Defence and Space jouera également un rôle central dans les prochaines missions ExoMars (prévues pour 2016 et 2018), entre autres à travers le développement du véhicule d'exploration (rover) de la mission ESA de 2018.

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 40 000 employés.

Contacts presse:

Astrid Emerit              
+ 33 1 77 51 80 36                 
astrid.emerit@astrium.eads.net

Gregory Gavroy        
+ 33 1 77 51 80 32                 
gregory.gavroy@astrium.eads.net

 

VOIR AUSSI

RosettaSatelliteSystème solaireAirbus Defence and Space