Airbus Defence and Space

Sentinelle 2A : les nouveaux yeux de Copernicus prêts pour l’espace

• Après six mois de tests intensifs, le satellite Sentinelle 2A, réalisé par Airbus Defence and Space est apte au service
• Sentinelle 2A va cartographier l’intégralité des terres émergées de notre planète dans le cadre du programme européen de surveillance globale Copernicus

Après six mois de tests intensifs, le premier satellite d’observation de la Terre Sentinelle 2, développé et fabriqué par Airbus Defence and Space pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), est en cours de préparation pour sa mission dans l’espace.

Sentinelle 2A sera le deuxième satellite lancé dans le cadre de Copernicus, un programme opérationnel de  la Commission européenne, en partenariat avec l’ESA. Les satellites Sentinelles  vont produire  des données de télédétection de notre planète destinées à fournir des services opérationnels clés  pour la protection de l’Environnement et la  Sécurité.

« Sentinelle-2 marque une nouvelle étape  dans le déploiement du programme européen Copernicus, dont Airbus Defence and Space est un contributeur essentiel. Nous assurons notamment la maîtrise d’œuvre de cinq des sept missions Sentinelles, et fabriquons les instruments et les composants de pointe pour les autres, comme le radar de Sentinelle 1A, qui fonctionne parfaitement en orbite », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems.

Dans les installations d’IABG à Ottobrunn, près de Munich, en Allemagne, les ingénieurs d’Airbus Defence and Space ont soumis Sentinelle 2A à une rigoureuse campagne d’essais, dont des tests acoustiques visant à simuler le bruit considérable lors du lancement, des tests vibratoires pour simuler les charges mécaniques subies lors du choc de séparation du lanceur  ainsi que des tests en vide thermique reproduisant  les conditions orbitales. Ayant passé ces tests avec succès, le satellite de 1,1 tonne peut  rejoindre le port spatial européen de Kourou, en Guyane, au mois d’avril en vue d’un lancement prévu en juin à bord d’un lanceur Vega.

Sentinelle 2A fournira des images optiques dans la gamme du visible et de l’infrarouge proche du spectre électromagnétique à 786 km d’altitude, utilisant 13 bandes spectrales d’une résolution de 10, 20 ou 60 m, avec une fauchée de 290 km de large. Une combinaison sans précédent dans cette catégorie d’imagerie spatiale.  Les données auront de multiples applications : étude de l’utilisation et de l’imperméabilisation des sols, urbanisme, agriculture, gestion des forêts, gestion des catastrophes naturelles (inondations, incendies de forêt, glissements de terrain, érosion) et soutien des opérations de secours humanitaire. L’observation de l’Environnement dans les régions côtières fait également partie de ses activités, de même que la surveillance des glaciers, de la glace et de la neige.

De conception identique, Sentinelle 2B devrait être lancé en 2016. Les deux satellites réunis feront le tour de la terre toutes les 100 minutes. Cela leur permettra  de saisir  des images de  l’intégralité des terres émergées de notre planète en l’espace de cinq jours seulement.

 

À propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d’euros avec un effectif de quelque 38 000 employés.

Contacts presse :

Astrid Emerit               + 33 1 39 06 89 43                  astrid.emerit@astrium.eads.net

Gregory Gavroy         + 33 1 39 06 89 42                  gregory.gavroy@astrium.eads.net

 

Séquences vidéo : http://airbusdefenceandspace.com/bcr/

Galerie d’images : http://gallery.space-airbusds.com

 

Avis aux rédacteurs :

Pour Sentinelle 2, Airbus Defence and Space à Friedrichshafen (Allemagne) est responsable de la conception du système, de la plate-forme, de l’intégration et des tests du satellite. A Toulouse, Airbus Defence and Space livre l’instrument multi-spectral (MSI), tandis que le site de Madrid (Espagne) est responsable de la structure mécanique du satellite, de l’équipement thermique et du faisceau de câbles.

Satellites SentinelObservation de la TerreCopernicusAirbus Defence and Space