Airbus Defence and Space

Succès total de la troisième mission ATV « Edoardo Amaldi »

• Neuf « reboost » de l’ISS sur son orbite
• Airbus Defence and Space déjà à pied d’œuvre sur la prochaine mission ATV
• Des études en cours pour appliquer les technologies de l’ATV à de nouveaux véhicules spatiaux

3 octobre 2012 - L’ATV-3 « Edoardo Amaldi », troisième exemplaire du véhicule de transfert automatique européen ATV, développé et fabriqué par Airbus Defence and Space, numéro un européen de l’industrie spatiale, a achevé aujourd’hui sa mission avec succès. Le véhicule européen de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS) s’est désintégré comme prévu au cours de sa rentrée contrôlée dans l’atmosphère terrestre, au-dessus du Pacifique sud avec à son bord près de 1000 kg de déchets. A son lancement le 23 mars dernier, l’ATV-3 emportait près de 6,6 tonnes de carburant, gaz, matériels de rechange, expérimentations, nourriture, vêtements et produits de consommation courante à destination de l’ISS. Au cours de cette mission de six mois, l’équipage de la station spatiale a progressivement déchargé l’ATV, avant d’y placer près d’une tonne de déchets.

Outre son rôle de ravitaillement et d’enlèvement de déchets de l’ISS, l’ATV participe aussi régulièrement aux manœuvres de rehausse d’orbite de la station spatiale, communément appelées « reboost ». Au cours de cette troisième mission, l’ATV a procédé au total à neuf manœuvres de ce type : les 5 et 25 avril, les 4 et 26 mai, le 20 juin, le 18 juillet, les 15 et 22 août et les 13 et 14 septembre. Le nombre de ces manœuvres augmente progressivement au fil des missions de l’ATV, passant de trois (ATV-1 « Jules Verne ») à six (ATV-2 « Johannes Kepler »), puis neuf. Elles sont essentielles pour replacer la station sur son orbite d’environ 400 km d’altitude, étant donné que la traînée atmosphérique provoque une perte d’altitude quotidienne de 50 à 100 mètres. De plus, l’ATV a effectué six opérations de propulsion d’appoint, nécessaires aux manœuvres d’approche et de désarrimage du vaisseau-cargo russe Progress, et d’évitement de collisions avec des débris.

« A l’instar des ATV-1 et 2, cette troisième mission est un succès total, le véhicule ayant largement répondu à toutes les attentes. Après le retrait de la navette spatiale américaine, l’ATV représente le moyen de ravitaillement de la Station spatiale internationale offrant le plus de capacité d’emport », a déclaré Alain Charmeau, CEO d’Airbus Defence and Space, pour saluer la réussite de cette nouvelle mission. « Les préparatifs de la quatrième et avant-dernière mission ATV sont déjà en cours. L’ATV « Albert Einstein » est arrivé au port spatial européen de Kourou, en Guyane, il y a deux semaines, et se prépare à présent pour son lancement prévu au printemps 2013. Le dernier ATV, « George Lemaître » est également en phase d’intégration, en vue d’un lancement en 2014 ».

« Nous menons actuellement des études exploratoires de nouveaux véhicules spatiaux », a ajouté Alain Charmeau. « Nous capitaliserons l’expérience acquise avec le développement et la production de l’ATV et du laboratoire de recherche Columbus, afin d’élaborer plus avant les technologies existantes au profit d’une grande variété de missions futures. L’expérience et les technologies issues du développement de l’ATV constituent une excellente base pour permettre à l’Europe de développer de futures activités liées notamment à l’exploration spatiale ».

En juin 2012, l’Agence spatiale européenne (ESA) a confié à Airbus Defence and Space un contrat de 13 millions d’euros pour entreprendre deux études de développement de nouveaux véhicules spatiaux.

Airbus Defence and Space est responsable du développement et de la production des véhicules de ravitaillement pour le compte de l’ESA.

Pour plus d’information sur l’ATV : http://www.space-airbusds.com/fr/dossiers/atv-3-edoardo-au-service-de-la-station-spatiale.html

 

A propos d’Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est la première entreprise européenne et la troisième mondiale en matière de technologies spatiales. En 2011, Airbus Defence and Space a réalisé un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros avec près de 18 000 employés, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas.

Airbus Defence and Space est la seule entreprise européenne à couvrir toute la gamme des systèmes et services spatiaux civils et militaires.

Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Airbus Defence and Space pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Airbus Defence and Space pour les satellites et les segments sol, et Airbus Defence and Space pour les solutions globales intégrées fixes et mobiles de satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, les équipements et systèmes de communication et télédiffusion par satellite de haute sécurité, et les services sur mesure de géo-information pour le monde entier.

Airbus Defence and Space est une filiale à 100 % du Groupe AIRBUS Group, leader mondial de l'aéronautique, de l'espace, de la défense et des services associés. En 2011, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space, Cassidian et Eurocopter - a réalisé un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros, avec un effectif de près de 133 000 personnes.

 

Contacts presse :

Grégory Gavroy (Airbus Defence and Space FR)                                           Tél. : +33 (0) 1 77 51 80 32

Jeremy Close (Airbus Defence and Space UK)                                              Tél. : +44 (0)1 438 77 3872

Ralph Heinrich (Airbus Defence and Space ALL)                                           Tél. : +49 (0) 89 607 33971

Francisco Lechón (Airbus Defence and Space ESP)                                     Tél. : +34 91 586 37 41

www.space-airbusds.com

ISSATVVols habités