Airbus Defence and Space

Le Spaceplane : un grand pas vers le futur

Profiter des joies de l’apesanteur et d’un voyage suborbital à plus de 3 000km/h vers les étoiles sera sans doute demain une réalité à la portée de tous. Derrière ce vieux rêve se cache un véritable défi technologique qui ouvre la voie à de nombreuses autres applications, commerciales, scientifiques, pratiques… Préparez-vous donc pour le vol de votre vie !

En présentant son projet de Spaceplane fin 2007, Airbus Defence and Space a initié une nouvelle ère industrielle, celle du vol spatial suborbital. Une démarche longue estimée à plus de 7 ans pour le seul développement de l’avion-fusée et sa certification.

On ne s’engage pas dans l’aventure spatiale à la légère. En envisageant la construction du Spaceplane, Airbus Defence and Space initie un long processus industriel, propre à sa position de développeur et de constructeur. En ligne de mire : la production de 5 avions par an afin de construire une flotte de plus de 30 appareils en 10 ans. Les compétences de l’ensemble des sites européens d’Airbus Defence and Space seront mises à profit. L’Allemagne développe les moteurs et l’Espagne pourra fournir des composites, tandis qu’un site français se charge de l’assemblage final. A la manière d’Airbus pour son A380, Airbus Defence and Space a également confié à des partenaires extérieurs des parties importantes de l'appareil.

Et ce n’est qu’un début. Car le développement et la conception du Spaceplane ne sont que les premières étapes avant sa commercialisation et son exploitation. Pour pouvoir envoyer ses premiers touristes dans l’espace ou embarquer ses premières expériences scientifiques, l’avion-fusée devra obtenir son certificat de navigabilité comme n’importe avion de ligne ou jet privé. Airbus Defence and Space devra réaliser de nombreux calculs et essais pour que son avion soit certifié conforme aux standards applicables, notamment en matière de sécurité. Le Spaceplane sera aussi conçu pour décoller et d’atterrir à partir d’aéroports civils, tout comme un Airbus transportant des passagers : le Spaceplane devra donc remplir la longue liste des conditions nécessaires pour s’intégrer au milieu du trafic des avions de transport commercial, préfigurant ainsi les futurs avions de transport hyper rapide. La route est encore, longue mais elle ouvre la voie à un rêve étoilé, au vrai sens du terme.

espaceSpace plane