Airbus Defence and Space

Les satellites de reconnaissance optique du futur pour les forces armées françaises et ses partenaires européens

En décembre 2010, Airbus Defence and Space s’est vu confier un contrat de fourniture de deux satellites de la Composante spatiale optique (CSO), destinés à succéder aux actuels satellites d’observation militaires Hélios 2 utilisés par les forces armées françaises et ses partenaires (Allemagne, Belgique, Espagne, Grèce et Italie). La mise en orbite du premier satellite CSO est prévue en 2016. Le contrat est également assorti d’une option pour la réalisation d’un troisième satellite.

En tant que maître d’œuvre du programme de satellites CSO, Airbus Defence and Space fournira la plate-forme agile et l’avionique, et sera responsable des travaux d’intégration, des tests et de la livraison des satellites au Centre national d’études spatiales (CNES), pour le compte de la Direction générale de l’armement (DGA). Thales Alenia Space (TAS) fournira à Airbus Defence and Space l’instrument optique de très haute résolution.

L’usage considérable des nouvelles technologies permettra à Airbus Defence and Space de livrer des satellites 100 fois plus puissants que ceux de la génération actuelle tout en réduisant les coûts. Airbus Defence and Space s’est appuyé sur les dernières technologies et le retour d’expérience opérationnel de l’ensemble de la flotte de satellites de reconnaissance (35 satellites en orbite basse totalisant 350 années de service en orbite) pour diminuer les coûts de 30 % au cours de la dernière décennie.

La dernière génération d’actuateurs gyroscopiques, de gyroscopes à fibre optique, d’électronique embarquée et de logiciels de contrôle optimisera la masse et l’inertie des satellites, et améliorera sensiblement la vitesse de pointage. Les satellites emporteront également un navigateur Galileo mis au point par Airbus Defence and Space.

L’extrême agilité et stabilité des satellites leur permettra de fournir rapidement aux utilisateurs des images de très haute qualité, même pour les plans d’acquisition les plus complexes.

SatelliteOptiqueReconnaissance



VOIR AUSSI

Tous les résultats