Airbus Defence and Space

Exploration de l'Univers Programmes

XMM-Newton

Les amas de galaxies, les centres des galaxies, les quasars (et même les étoiles normales telles que le Soleil) émettent tous des rayons X. Ces derniers constituent une source d’informations remarquable sur la chimie et la physique des objets cosmiques. Étant absorbés par les molécules d’air de l’atmosphère terrestre, les rayons X ne peuvent donc être observés qu’à partir de satellites placés en orbite, à l’extérieur de l’atmosphère terrestre.

Le satellite européen XMM-Newton (X-ray Multi Mirror), construit sous contrat ESA par un consortium de 35 entreprises européennes mené par Airbus Defence and Space, affiche des performances bien supérieures à celles du satellite Rosat, son précurseur également réalisé par Airbus Defence and Space. Ce télescope comporte trois systèmes identiques de miroirs à rayons X qui lui assurent une sensibilité exceptionnelle.

XMM-Newton est longtemps resté le plus grand satellite scientifique jamais construit en Europe. Il a été lancé sur Ariane 5 en décembre 1999 et ses premières images ont été diffusées en février 2000. XMM-Newton continue de fournir une moisson d’informations sur les sources de rayons X de l’Univers. Bien que programmé au départ pour une durée de mission de deux ans, XMM-Newton a été conçu pour durer 10 ans et a été prolongé pour opérer jusqu'au 31 décembre 2014.

Fin 2009, XMM-Newton a fêté ses 10 ans en orbite et accompli son cycle de vie initial, marqué par une décennie de découvertes et d’avancées scientifiques. Il a notamment permis la détection de rayons X émis par des objets du système solaire, l’étude détaillée de régions d’étoiles en formation, des recherches sur la formation et l’évolution d’amas de galaxies, l’exploration de trous noirs super massifs et la cartographie de la matière noire.

 

ScienceExploration spatialeUnivers Télescope



VOIR AUSSI

Tous les résultats